Somalie : nouvel attentat suicide à Mogadiscio


Lecture 2 min.
Attaque en Somalie
Attaque en Somalie

La capitale somalienne a été frappée, ce mardi 16 janvier, par un attentat suicide. Un assaut survenu non loin du siège de la municipalité de Mogadiscio.

La Somalie en proie à l’insécurité

Un homme s’est fait exploser, ce jour, dans la capitale de la Somalie. Une attaque survenue aux abords du siège de la municipalité de Mogadiscio ayant occasionné des morts. Toutefois, aucune précision sur nombre de personnes ayant péri au cours de cette attaque meurtrière. Si l’attaque n’est toujours pas revendiquée, les esprits se tournent vers les shebab. Ce groupe armé affilié à Al-Qaïda, continue d’ensanglanter le pays.

Depuis des années, la Somalie est en proie à l’insécurité, principalement entretenue par le groupe terroriste shebab. Ces assauts se sont multipliés ces derniers temps, depuis que le Président somalien Hassan Sheikh Mohamoud, élu pour un second mandat, l’année dernière. Il y a quelques jours, un hélicoptère de l’Onu a été capturé par des éléments du groupe armé shebab. Ce, suite à un atterrissage forcé dans une zone contrôlée par le groupe terroriste.

Les shebab responsables d’attaques répétées

L’appareil avait décollé de la ville centrale de Beledwayne et pris la direction de Wisil, ville, dans l’État de Galmudug. « Un problème technique » l’avait contraint à se poser dans la région de Galgadud. L’hélicoptère avait neuf passagers à son bord, dont des travailleurs humanitaires, du personnel militaire, des sous-traitants et des étrangers. D’ailleurs, six d’entre eux ont été pris en otage par des shebab, alors que deux passagers auraient réussi à s’échapper.

En septembre 2023, les shebab avaient tendu deux embuscades aux Casques bleus éthiopiens. Les membres du groupe terroriste avaient attaqué un convoi militaire faisant partie de la Mission de transition de l’Union Africaine en Somalie (ATMIS). Le premier convoi se dirigeait vers le district de Wajid, dans la région de Bakool. Alors que le second convoi partait pour Huddur, chef-lieu de la province de Bakool. Une énième attaque du groupe armés qui endeuillent, sans cesse, ce pays d’Afrique de l’Est.

Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter