Sœur de Mohammed VI ? La « fille cachée » de Hassan II irrite au Maroc

Le défunt roi Hassan II
Le défunt roi du Maroc, Hassan II

Une Belgo-Israélienne a saisi la justice belge pour entamer ses démarches en reconnaissance de paternité. Jane Benzaquen prétend être la fille cachée du défunt roi Hassan II du Maroc. Le royaume a déposé une plainte pour escroquerie contre la prétendue sœur du roi Mohammed VI.

Âgée de 69 ans, Jane Benzaquen a saisi les tribunaux belges pour prouver sa filiation avec le défunt roi du Maroc. Une grosse histoire de reconnaissance de paternité qui se déroule sur le sol belge. Née en 1953 en Belgique, cette femme est partie vivre en Israël à 18 ans. La sexagénaire bénéficie ainsi de la double nationalité belge et israélienne. C’est depuis 2008 que Jane Benzaque a commencé à faire parler d’elle.

A l’époque, elle avait saisi la justice israélienne, son pays de résidence, pour cette affaire de reconnaissance de paternité. Prétendant être la fille naturelle du défunt roi Hassan II. Selon sa version, elle est née d’une relation entre l’ancien monarque et Anita Benzaquen. Cette dernière n’est autre que la nièce de Léon Benzaquen, ancien ministre marocain des Postes. Elle serait venue au monde au moment où Hassan II était encore prince héritier. C’est en 1961 que ce dernier succède à son père, le roi Mohammed V.

Prétendue sœur du roi Mohammed VI

Selon le journal belge L’Écho, non seulement la famille royale marocaine refuse toute comparaison ADN, mais elle a porté plainte. Histoires Royales rappelle qu’en 2018, les conseils juridiques de Jane Benzaquen s’étaient rendus chez l’ambassadeur du Maroc en Belgique. L’objectif étant d’échanger sur un « dossier particulièrement sensible ». L’occasion, en outre, de partager les revendications de la prétendue sœur du roi Mohammed VI.

Il était question de trouver, avec l’ambassadeur, « une solution amiable, discrète, juste et équitable ». Ce, avec celle qui se présente comme la « fille naturelle de feu Hassan II ». Si Jane pourrait espérer empocher « plusieurs millions d’euros » de compensation financière faute de reconnaissance de sa filiation, elle pourrait risquer gros. En effet, le royaume du Maroc a porté plainte à son encontre pour escroquerie, à Bruxelles. Affaire à suivre !

Lire : La curieuse annonce d’une nouvelle naissance d’un Prince royal au Maroc