« Smod », le trio malien

Donsky, Ousmane et Samou, le fils d’Amadou & Mariam, deux chanteurs et un guitariste composent le groupe malien Smod. Leur troisième album aux accents de rap, de folk et de musique traditionnelle malienne est disponible.

« Nous voulons que la jeunesse se réveille, qu’elle cesse d’être passive ». Tel est le leitmotiv de la musique de Smod. Samou Bagayoko à la guitare, Ousmane Cissé et Tiemoko Traoré au chant marient rap, hip-hop, folk et musique traditionnelle malienne. Cette musique métissée a su séduire Manu Chao, qui a produit leur troisième album. Le chanteur français d’origine espagnole était en effet en 2005 dans la capitale malienne pour produire
Dimanche à Bamako d’Amadou & Mariam. C’est sur la terrasse du couple le plus connu du Mali que Smod et Manu Chao se sont rencontrés. Lieu de répétition pour Samou, le fils d’Amadou & Mariam, comme pour le chanteur latino.

«Pression» famililale

Les artistes qui se disent engagés évoquent aussi bien les problèmes de corruption, d’inégalités sociale ou de déforestation que d’amour ou de liberté. Des thèmes chers à Smod comme à Manu Chao, qui a apporté sa patte à l’album. « Cela facilite les rencontres », admettent-ils à propos du lien filial de Samou avec Amadou & Mariam, l’un des couples de musiciens les plus connus d’Afrique. Mais ils ajoutent aussitôt que ça leur « met la pression ». « Si Manu Chao n’avait pas apprécié notre musique, il ne l’aurait pas produite », ajoutent-ils. Les trois compères se produiront aux Solidays, le festival de musique qui lutte contre le sida le vendredi 25 juin.

 Myspace de Smod

 Commander l’album