Seras-tu champion, Monfils ?

Gaël Monfils a une nouvelle fois créé l’exploit mercredi en éliminant l’Espagnol David Ferrer lors du tournoi de Roland Garros. Le jeune tennisman affrontera vendredi en demi-finales le Suisse Roger Federer, numéro un mondial. La partie est loin d’être gagnée, mais « La Monf » est bien décidé à marcher sur les traces de Yannick Noah, dernier français à avoir remporté la compétition.

Le public l’encourageait avec cœur, mais n’y croyait pas vraiment. Et puis, finalement, Gaël Monfils y est arrivé. Il a vaincu (6-3, 3-6, 6-3, 6-1) l’Espagnol David Ferrer mercredi sur le court de Roland Garros après un match de 2h30. Vaincu avec puissance et finesse un spécialiste de la terre battue, 5e joueur mondial, lui qui se place à la 59e. Résultat, le tennisman parisien s’est offert un ticket pour les demi-finales. Un exploit que plus aucun Français n’avait accompli à Roland Garros depuis Sébastien Grosjean, en 2001.

Le prochain défi de Gaël Monfils sera de faire tomber le Suisse Roger Federer, numéro un mondial. Un adversaire qu’il commence à connaître. Il l’a déjà rencontré trois fois, dont deux cette saison, et il a perdu à chaque fois. Alors, en plus de l’assurance qui le gagne au fur et à mesure de ses victoires, « La Monf » pourra compter sur son ardent désir de prendre sa revanche. Un désir qui n’est pas moindre. « Je l’attends le pied ferme », a lancé le jeune homme de 21 ans, qualifiant cette demi-finale de « match le plus important » de sa carrière.

Se débarrasser de Roger Federer, qui en est à sa seizième demi-finale de grand chelem consécutive, ne sera pas une sinécure. Arrivé finaliste de Roland Garros en 2006 et 2007, il est notamment réputé pour ses services talentueux dans les moments cruciaux des matchs. Mais rien ne semble pouvoir effrayer Gaël Monfils. Conscient de ses points faibles mais plus serein dans son jeu, il est déterminé à remporter le tournoi pour la France comme Yannick Noah l’avait fait en 1983, sans jamais avoir eu de successeur : « Cela fait 21 ans que je suis conçu pour vivre ce moment-là, je ne vais pas laisser passer l’occase… ».

Lire aussi : Gaël Monfils dansera-t-il devant David Ferrer ?