Sénégal : une mère retrouvée morte après avoir reçu 64 coups de couteau

Ndioba Seck

Au Sénégal, une femme âgée de 27 ans a été retrouvée morte à Pikine Guinaw Rails, à proximité de l’arrêt SIPS. Elle a reçu de son bourreau 64 coups de couteau.

Dans un premier temps, il a été indiqué que la victime, mère d’un enfant, a été violée avant d’être égorgée. Selon des précisions du journal, L’Observateur, Ndioba Seck n’a ni été violée encore moins égorgée. Elle est morte après avoir reçu 64 coups de couteau. Le corps de la victime a été retrouvé coincé entre une gargote et un kiosque de la Loterie sénégalaise.

Les premiers éléments de l’enquête révèlent que le mobile du crime n’était pas le vol. D’autant que le téléphone portable de la victime a été retrouvé sur les lieux du drame, en plus d’un billet de 10.000 FCFA. Les habits de la victime, qui portait un pantalon Jean et un haut près du corps, sont restés intacts, écartant la thèse du viol.

« J’ai le cœur meurtri. Mais nous ne pouvons que nous en remettre à Dieu. Il a donné et Il a repris (…). Elle travaille comme domestique et elle descend tous les jours à 14 heures pour ensuite venir se coucher à mes côtés. Mais, hier nuit, elle est sortie de la maison pour aller répondre à un appel. J’ignorais où elle était partie. Je ne l’ai plus revue jusqu’au petit matin. Ce sont les cris des voisins qui m’ont alertée », a indiqué la mère de la victime, toute confuse.

Une enquête a été ouverte pour déterminer les circonstances de cette mort qui secoue le Sénégal, qui n’a pas fini de pleurer le décès tout aussi tragique du basketteur Kobe Bryant, des suites d’un accident d’hélicoptère.