Sénégal : rebond de cas de Covid-19 lié au pèlerinage à la Mecque


Lecture 3 min.
covid

Au Sénégal, l’arrivée des pèlerins de retour de la Mecque a été marquée par une découverte préoccupante : plusieurs dizaines de ces voyageurs ont été testés positifs au Covid-19. À leur débarquement à l’aéroport international de Dakar, 78 des 124 tests rapides effectués se sont révélés positifs.

Ces chiffres suscitent des interrogations sur l’ampleur de la situation sanitaire.

Rassurantes mais vigilantes, les autorités renforcent les mesures de précaution

Le Dr El Hadji Mamadou Ndiaye, directeur de la prévention au ministère de la Santé, a expliqué que cette hausse des cas positifs n’était pas une surprise. « La promiscuité pendant le pèlerinage est chaque année responsable de nombreux cas de grippes de différentes formes », a-t-il déclaré. En effet, le pèlerinage à la Mecque, qui rassemble des millions de fidèles du monde entier, est propice à la propagation des maladies respiratoires.

Face à cette situation, les autorités sénégalaises ont immédiatement renforcé les mesures de précaution. Tous les passagers de retour de Jeddah doivent désormais porter un masque, et des tests de dépistage sont proposés sur une base volontaire, bien que des tests soient obligatoires pour les cas suspects. Un dispositif sanitaire est également en place pour la prise en charge des cas compliqués.

A Lire aussi : Égypte : Sanctions contre les compagnies de pèlerinage responsables de plus de 600 morts à la Mecque

Des suspensions de dépistage volontaire

Les autorités ont mis en place des tests de dépistage volontaire du Covid-19 et réimposé le port du masque à l’arrivée à l’aéroport des pèlerins. Cette mesure vise à identifier rapidement les cas positifs et à éviter une éventuelle propagation du virus au sein de la population sénégalaise. Le ministre de la Santé, Ibrahima Sy, a souligné que cette démarche est capitale pour surveiller les pèlerins et prévenir une épidémie de type respiratoire.

Le mystère des décès à la Mecque source d’une surveillance accrue

Par ailleurs, des interrogations subsistent quant aux décès survenus lors du pèlerinage. Selon le ministre de la Santé, certaines des victimes pourraient avoir succombé à des maladies respiratoires, dont le Covid-19. Bien que la chaleur excessive ait été initialement suspectée, des analyses ont révélé la présence d’un syndrome respiratoire chez certains défunts.

Pour mieux comprendre la situation, les laboratoires sénégalais procèdent à un génotypage des échantillons. Cette analyse poussée permettra de déterminer s’il s’agit du variant Omicron ou d’une nouvelle souche du virus. Cette année, 12 900 Sénégalais ont participé au pèlerinage à la Mecque, ce qui rend la surveillance encore plus importante.

Newsletter Suivez Afrik.com sur Google News