Sénégal : la loi permettant la suppression du Sénat votée

Macky Sall joint ses paroles aux actes. Mardi 28 août, le président sénégalais avait manifesté sa volonté de supprimer le Sénat, afin d’y récupérer les fonds -près de huit milliards de FCFA (soit 12 195 921 euros) selon lui- pour venir en aide aux sinistrés des inondations. Ce mercredi, le projet de loi sur la révision de la Constitution a été adopté à une grande majorité par l’Assemblée nationale. Ce texte ouvrira la voie à la suppression du Sénat. Un projet auquel s’oppose l’ancien ministre Elhadj Amadou Sall, membre du Parti démocratique sénégalais (PDS). Pour ces députés de l’opposition du parti d’Abdoulaye Wade, « il aurait suffi de modifier le mode de désignation des sénateurs sans pour autant supprimer l’institution », rapporte RFI.

Lire aussi :

 Inondations au Sénégal : le président Macky Sall suspend ses vacances