Sénégal : grosse escroquerie sur les cryptomonnaies

Le Bitcoin, cryptomonnaie
Bitcoin (illustration)

Au Sénégal, plus de 200 personnes ont été victimes d’escroquerie sur les cryptomonnaies. Le préjudice provisoire est estimé à 700 millions de FCFA, grugés par des malfrats d’origine étrangère.

Le commissariat de Dieuppeul, situé dans la capitale sénégalaise, a mis fin aux agissements du sieur Gnao. L’homme, qui serait d’origine togolaise, serait interpellé des faits d’escroquerie sur les cryptomonnaies. « Ce ressortissant togolais avait mis en place la société Crypto investissement dont il était le président directeur général. L’entreprise proposait à ses clients des investissements dans les cryptomonnaies », précise le journal Libération.

« Pour ferrer ses cibles, S.A. Gnao n’hésitait pas, dans un premier temps, à leur verser des bénéfices qu’ils auraient obtenu grâce aux «bons » investissements. Ce qui les poussait à investir encore et encore plus », a poursuivi le journal, dan s don édition de ce jeudi 22 décembre. Avec cette stratégie, le ressortissant togolais a arnaqué pas moins de 200 personnes.

Un préjudice de 700 millions FCFA subi

Le préjudice est assez conséquent puisqu’il est fait état, provisoirement, d’une somme de 700 millions de FCFA délestée à des « investisseurs » dans les cryptomonnaies. C’était sans compter avec les éléments du commissariat de Dieuppeul qui ont réussi à mettre la main sur le mis en cause. Toujours selon le média, le sieur Gnao n’agissait pas seul. La Sûreté urbaine avait en effet interpellé une femme avec qui il collaborait.

Cette dernière avait été jugée et condamnée à une peine de prison ferme. Le cerveau présumé, lui, était jusque-là introuvable. Jusqu’à ce que les plaintes fusent de partout, poussant les pandores à ouvrir une enquête qui a mené à son arrestation. Il risque gros. D’autant qu’il est fait état d’un défilé de plusieurs plaignants dans les locaux de la police de Dieuppeul.

4,6 tonnes de cocaïne saisies et détruites

Il faut signaler que le Sénégal est secoué, depuis un moment, par une série de scandales avec des faussaires qui semblent avoir fait de ce pays ouest-africain leur fief. Si ce ne sont pas des escroqueries aux visas, ce sont des réseaux de trafic de drogue, qui sont démantelés. En début de semaine, plus de 25 kg de cocaïne ont été saisis, d’une valeur de 2 milliards de FCFA. Sans compter qu’au début du mois, 300 kg de cocaïne ont été incinérés par les Douanes sénégalaises.

Durant la même période, une cargaison de cocaïne, plus de 4,6 tonnes, avait été saisie par la marine française. La drogue, embarquée à bord d’une navire battant pavillon brésilien, avait été saisie au large du Sénégal. La drogue avait été détruite sur place, l’équipage autorisé à repartir libre. Cette opération avait été coordonnée depuis la France par le procureur de Brest.

Lire : 150 M€ de cocaïne saisis dans le golfe de Guinée