Sénégal, Flintlock 2020 : exercice militaire multinational au CET de Thiès

Le Centre d’Entraînement Tactique (CET) Capitaine Mbaye Diagne de Thiès, a abrité ce mardi 18 février 2020, la cérémonie d’ouverture de l’exercice militaire multinational Flintlock 2020 en ce qui concerne la phase qui se déroule au Sénégal. Il s’agit d’un cadre de perfectionnement et d’échanges, pour mieux faire face aux défis sécuritaires.

La cérémonie d’ouverture de l’exercice militaire multinational Flintlock 2020, organisé annuellement par l’US Africa Command, simultanément en Mauritanie et au Sénégal, s’est tenue ce mardi 18 février 2020, au Centre d’Entraînement Tactique (CET) Capitaine Mbaye Diagne de Thiès. C’est en effet dans ce centre que se déroule phase du Sénégal, de ces opérations. L’objectif est de renforcer les capacités opérationnelles des pays partenaires, partager les expériences, pour mieux faire face aux défis sécuritaires, notamment l’organisation extrémiste violente, qui menace la sécurité en Afrique et à l’étranger. Et il s’avère qu’aucun pays ne peut lutter seul contre le terrorisme.

Les pays africains partenaires sont le Bénin, le Burkina Faso, le Cameroun, le Tchad, le Ghana, la Guinée, le Mali, la Mauritanie, le Maroc, le Niger, le Nigeria et le Sénégal. En ce qui concerne les partenaires internationaux, il s’agit de l’Autriche, la Belgique, le Brésil, le Canada, la République Tchèque, la France, l’Allemagne, l’Italie, les Pays Bas, la Norvège, la Pologne, le Portugal, l’Espagne, le Royaume Uni, les Etats-Unis. Pour le représentant du chef d’état-major général des Armées sénégalaises, lors de cette activité majeure, des savoir-faire fondamentaux, notamment des techniques adaptées à la prise en compte des menaces sécuritaires actuelles, seront revisités notamment dans le cadre de la phase de formation.

Il ajoute : « des procédures et procédés, qui intégreront les enseignements tirés des derniers engagements opérationnels récents et des exercices précédents, seront éprouvés. La plupart des détachements présentés sont crédités d’une solide expérience opérationnelle. C’est pourquoi l’exercice offre des opportunités d’échanges de bonnes pratiques ». Cette démarche, à ses yeux, est indispensable à la prise en compte efficiente des défis sécuritaires en général et du terrorisme international en particulier.

A lire : La Mauritanie accueille le lancement d’une manœuvre militaire internationale