Sénégal, Coronavirus : Macky Sall et Youssou Ndour, deux cas suspects

Youssou Ndour et Macky Sall

La tragédie de la maladie à Coronavirus poursuit sa trajectoire meurtrière. Alors que les secours s’organisent, notamment au Sénégal où la barre des 300 cas détectés a été franchie, les noms du chef de l’Etat du Sénégal, Macky Sall et du chanteur Youssou Ndour apparaissent comme des … cas suspects.

Son nom est cœur d’une vive polémique au Sénégal. Youssou Ndour, le patron du groupe musical Super Etoile, alors que le Sénégal tente de barrer la route au Coronavirus qui a déjà fait deux morts, serait impliqué dans une nébuleuse. Il est attribué au patron du Groupe Futurs Medias d’avoir bénéficié d’un juteux marché du gouvernement sénégalais pour la fourniture de gels hydro-alcoolisés. Des informations balayées d’un revers de main par le musicien, qui menace.

« Certains titres de la place, radios et sites d’informations générales ont rapporté, ce mercredi 15 avril 2020, que Youssou Ndour a bénéficié d’un marché du gouvernement concernant des produits hydro-alcooliques dans le cadre de la lutte contre le Covid-19. Il est regrettable que de pareilles contrevérités aient été colportées par des organes supposés sérieux », déplore la cellule de communication du chanteur.

« Au contraire ! Monsieur Youssou Ndour a contribué financièrement et mis à disposition ses moyens et son groupe de presse à l’effort national solidaire et généreux contre le Covid-19. Monsieur Ndour se réserve le droit de saisir les instances légales et compétentes à la suite de ces mensonges éhontés et indignes », la cellule de communication du lead vocal du Super Etoile, ; dans un  communiqué.

Parallèlement, il est reproché au Président Macky Sall d’avoir confié un marché, des plus juteux, à son beau-frère, Mansour Faye. Un marché suspect, notamment dans son attribution. La transparence de ce marché, attribué au député Diop Sy, souffrirait de tous les maux, selon les Sénégalais. D’autant que, en, plus des informations variables sur le coût global du transport, le refus du gouvernement sénégalais de confier le convoyage des vivres au syndicat des transporteurs, sème le doute.

D’autant qu’il a été avancé que le syndicat réclame tout juste le carburant pour assurer le transport des vivres afin de les acheminer vers les populations. Lesquels vivres doivent permettre aux populations du Sénégal, notamment les plus démunies, de pouvoir rester chez eux en raison du Covid-19, et disposer du minimum, notamment de denrées de première nécessité. Sauf que, à peine la distribution a commencé, débute une vive polémique, avec le nom de chef de l’Etat au centre. Et là, voilà que Youssou Ndour est éclaboussé.