SDA organise un colloque sur l’amélioration du système de santé au Congo

En mettant sur pied un tel événement pour le samedi 10 décembre, à l’hôtel Méridien Etoile Porte Maillot à Paris, l’association Synergies et Développement de l’Afrique (SDA) souhaite permettre aux participants, un rapprochement entre cadres de la santé, en vue de la mise en place d’un cadre sanitaire adapté au Congo.

Plus d’une centaine de médecins participeront au partage des savoirs/savoir-faire pour les meilleures pratiques en santé au Congo. Ce sont des professeurs, des docteurs spécialisés, des agents de santé, des humanistes et ceux ou celles qui veulent obtenir d’une telle rencontre, les préconisations nécessaires à l’amélioration du système de soins face aux fléaux : malaria, tuberculose, malnutrition, sida dans leur pays d’origine.

Du Congo, une forte délégation a effectué le déplacement. Arsène Bikoué, responsable du Comité scientifique chargé de la préparation du colloque précise : « nous associons à cette séance de travail, nos confrères qui travaillent déjà sur le terrain. Un lien doit demeurer être établi et demeurer entre nous… ». Arrivés sur place, les médecins ont confié leur satisfaction d’être associés à cette réflexion. Parmi eux, les professeurs Elira Dokiekas et Richard Urbain Bileckot ; les docteurs, Amélia Dzia, Lefoundzou Bokilo, Marie Francke Puruehnce, Donatien Mounkassa, Yvonne Datse et Alain Gamassa.

Pour leurs confrères de la diaspora, ce sont en grande partie les anciens étudiants congolais formés à l’Institut national des sciences de la santé (INSSA). Depuis 2007, ils sont organisés sous la bannière de l’association des anciens élèves de l’INSSA et des médecins congolais de France (AIMCF) présidé par le docteur Richard Bibi. L’AIMCF a répondu à l’appel de SDA. « Nous sommes très heureux de contribuer aux travaux de ce colloque. Ce sera l’occasion d’évoquer nos attentes et nos propositions relatives aux différentes expériences croisées entre l’Europe et notre pays… », confie le docteur Serge Nganga Zandzou, coordinateur de l’AIMCF.

« SDA est un des relais institutionnels de la société civile, précisent les organisateurs. Autour d’un tel engouement, le colloque se présente à point nommé. Les différentes expertises de la diaspora recherchent un vrai relais, une vraie courroie de transmission de la dualité qui anime chaque Congolais à l’étranger : répondre à la fois à l’appel du pays d’accueil, et contribuer aux efforts de développement de son pays d’origine. A part entière, nos différents profils iront au colloque à l’unisson ».

Le Comité scientifique a effectué les travaux préparatoires pendant deux mois en se réunissant tous les dimanches. Autour d’une trentaine de personnes, le programme de différents ateliers a été proposé : l’organisation d’un système de santé ; la prévention et la promotion de la santé ; l’équipe pluridisciplinaire dans son travail quotidien ; la formation médicale et paramédicale ; la gestion d’un système de santé ; la biologie/la pharmacie et la recherche biomédicale ; la santé et le droit ; les infrastructures et le plateau technique ; les cas pratiques.

C’est une véritable chirurgie esthétique attendue ce 10 décembre entre spécialistes du bord de la Seine et leurs confrères du bord du fleuve Congo. Fasse le ciel que l’opération sera-t-elle réussie.

Lire aussi : SDA et AICMF posent un garrot sur leurs différences

Lieu du colloque : Hôtel Méridien Etoile de la Porte Maillot 81, boulevard Gouvion-Saint-Cyr 75017 Paris

Entrée libre sur inscription

Inscription : colloquesante @ sda-diaspora.net

Siteweb : www.sante-diasporacongo.org