Sahel : la France se mobilise pour lutter contre la crise acridienne

La France vient de répondre à l’appel lancé le 21 juin à Niamey par le chef du gouvernement nigérien, Brigi Rafini, afin de lutter contre « le péril acridien ».

Suite à l’appel lancé par le chef du gouvernement nigérien, Brigi Rafini, le jeudi 21 juin à Niamey face à ce qu’il a appelé « le péril acridien », la France vient de réagir par la voix de Pascal Canfin, ministre délégué auprès du ministre des Affaires étrangères, chargé du Développement, en débloquant un financement d’urgence de 850 000 euros.

Ce financement sera utilisé afin dit-il de « répondre aux besoins immédiats du Niger, pays actuellement le plus affecté, en appuyant le Centre national de lutte antiacridienne avec 400 000 euros, mais aussi de contribuer à une réponse régionale de 450 000 euros qui financera notamment les opérations de prospection et de lutte au Mali. »

La poursuite de cette invasion acridienne dans le Sud du Niger aurait des conséquences désastreuses, pouvant entraîner la destruction de récoltes et ouvrant la perspective d’une aggravation de la crise alimentaire. En rappel, le Niger a enregistré cette année un déficit céréalier national de plus de 690 000 tonnes à en croire les chiffres officiels. Cette situation qui est pire que celles enregistrées lors des crises précédentes en 2005 et 2010, inquiète beaucoup les autorités du pays qui tentent de l’atténuer par des ventes de céréales à prix modérés.

Dossier :

 La menace criquet

Lire aussi :

 Le Mali veut doubler sa production cotonnière

 La peste fait rage en RDC

 Le Japon finance l’éducation et l’alimentation au Sénégal