Sahara : Macron et Mohammed VI sur le point de parler le même langage ?


Lecture 3 min.
Emmanuel Macron et Mohammed VI
Emmanuel Macron et Mohammed VI

Le Président français, Emmanuel Macron, et le roi du Maroc, Mohammed VI, seraient-ils sur le point de parler le même langage s’agissant de la question du Sahara ? Si des pays comme l’Espagne ou encore les États-Unis ont reconnu la marocanité du Sahara, la France, elle, balbutie toujours. Toutefois, les derniers développements laissent penser que Paris est en passe de reconnaître la marocanité du Sahara.

Les relations entre la France et le Maroc sont connues pour être très instables. Ce, en raison d’intérêts géostratégiques. Il est de notoriété publique que le Maroc est prêt à tout pour « son » Sahara. Et la France, qui traîne à reconnaitre la marocanité du Sahara, ne cesse de subir de fortes pressions du Maroc. Seulement, il semble que Paris, sans doute exténué par les tensions récurrentes avec Rabat, réfléchit à clore le sujet.

Les récentes sorties d’officiels français laissent croire que, comme l’a fait Pedro Sanchez d’Espagne ou Donald Trump des États-Unis, Emmanuel Macron est sur le point de reconnaître la marocanité du Sahara. Le ton a été donné par Stéphane Séjourné, ministre français des Affaires étrangères. Le diplomate a partagé sa détermination à «personnellement» œuvrer au rapprochement entre la France et le Maroc.

Le caractère essentiel du Sahara pour le Royaume

«Le président de la République m’a demandé personnellement de m’investir dans la relation franco marocaine et d’écrire aussi un nouveau chapitre de notre relation. Je vais m’y attacher», a confié, il y a quelques jours, le chef de la diplomatie française, récemment nommé. Hier vendredi 16 février, l’ambassadeur de la France au Maroc, a emboîté le pas à sa hiérarchie. Mais, le diplomate en poste à Rabat va plus loin dans ses déclarations.

«Il serait totalement illusoire, irrespectueux et stupide de considérer qu’on va construire ce que j’espère qu’on arrivera à construire, brique après brique, pour le bonheur de nos deux nations et quelques autres voisins, sans clarifier ce sujet dont tout le monde à Paris connait et reconnait le caractère essentiel pour le Royaume, hier, aujourd’hui et demain», a dit Christophe Lecourtier.

Vers une reconnaissance française de la marocanité du Sahara

Le sujet n’étant autre que la position de la France sur la question du Sahara. Le diplomate a été invité sur la question, lors de la conférence-débat sur les relations franco-marocaines organisée à la Faculté des sciences juridiques, économiques et sociales d’Aïn Chock de l’Université Hassan II de Casablanca. Un événement à l’initiative de la Fondation Links et présidé par Mohamed Berrada, ancien ambassadeur du Maroc en France.

«Comment voulez-vous qu’on puisse prétendre avoir ces ambitions sans prendre en compte les préoccupations majeures du Royaume sur la question… Dans le dialogue que nous avons avec le Maroc, cette question, comme elle l’a été depuis 2007, sera évoquée dans la logique de poursuivre l’intimité et le partenariat dans les années et les décennies à venir», a insisté le diplomate français. Une sortie qui laisse croire que la France envisage une reconnaissance de la marocanité du Sahara.

Avatar photo
Journaliste pluridisciplinaire, je suis passionné de l’information en lien avec l’Afrique. D’où mon attachement à Afrik.com, premier site panafricain d’information en ligne
Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter