Réunion : les requins frappent une nouvelle fois

15 juillet, sur les belles plages réunionnaises, c’était la consternation. Une jeune fille venait de se faire happer par un requin. Deux mois plus tard, jour pour jour, c’est au tour d’un chien, un Labrador, de se faire éventrer par un squale. Les fait se sont déroulés ce dimanche 15 septembre.

La réunion, endroit plébiscité par de nombreux touristes, adeptes de la mer et du surf tend à devenir une menace avec des événements meurtriers qui bouleversent le quotidien de la communauté réunionnaise et des visiteurs.

Le danger semble permanent sur les plages de l’Île de la Réunion. En ce sens qu’en l’espace de deux mois, ce sont deux attaques meurtrières qui ont été enregistrées sur l’Île. La première qui a eu lieu le 15 juillet dernier, alors qu’une fillette du nom de Sarah, âgée de 15 ans, a laissé sa vie dans les eaux réunionnaises pour avoir voulu se faire une bonne baignade. Ce dimanche 15 septembre, c’est un labrador qui a été happé par un requin sur l’une des plages de l’île, au même endroit où la jeune Sarah avait été dévorée par un squale, il y a deux mois jour pour jour.

Retour sur les faits : vers 14 heures, le labrador jouait avec sa maîtresse sur la plage de St-Paul, interdite à la baignade du fait de la présence de requins. La propriétaire de l’animal lui lançait des morceaux de bois afin que celui-ci aille les chercher. Alors que le chien remontait sur la berge dans le but de rejoindre sa maîtresse, un requin de la taille d’un dauphin a surgi de l’eau, happant le labrador. Ce dernier s’est fait déchiqueter, éventrer et décapiter sous les yeux de sa propriétaire qui n’a rien pu faire.

Quelques temps avant l’attaque perpétrée sur Sarah, plus précisément au mois de mai dernier, un jeune surfeur, père d’un enfant de 18 mois au moment des faits, en voyage de noces à Saint-Gilles, a été tué sous les yeux de son épouse, alors qu’il faisait du bodyboard.