RDC : les populations menacées au Nord-Kivu

La situation s’enlise dans le Nord-Kivu. Et c’est la population qui en paye le prix. Selon les ONG présentes sur place, les combats entre les FARDC et les mutins du M23 ont provoqué le déplacement de 200 000 personnes, dont 30 000 réfugiées au Rwanda et en Ouganda. 2 morts et 70 blessés s’ajoutent à ce lourd bilan.

La population est de plus en plus menacée dans le Nord-Kivu. Les affrontements, qui se sont intensifiés ce week-end, entre les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) et les mutins du Mouvement du 23 mars (M23) mettent en danger la vie des habitants de cette province de l’Est de la République démocratique du Congo. Depuis le mois de mai, les combats font rage dans le Nord-Kivu. Selon l’ONG Médecins sans frontières (MSF) qui travaille dans la ville de Rutshuru, située à 80 km de Goma (la capitale provinciale), 2 morts et 70 blessés sont à déplorer.

« Il y a plus de 90 % des civils que nous avons soignés à l’hôpital de Rutshuru, qui sont des femmes et des enfants. Le coût humain, civil, est très important dans ce conflit. Les chirurgiens ont travaillé presque jour et nuit, pour soigner ces blessés, et nous en avons vus, jusqu’à présent, 70 », signale Patrick Wieland le chef de mission de MSF au Nord-Kivu, rapporte RFI.

Selon la Mission de l’Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en RDC (Monusco), environ 2 000 personnes ont fui ce jeudi ces combats, dont une partie se dirige vers Goma. A ce bilan, s’ajoute le déplacement de plus de 200 000 personnes, dont 30 000 qui se sont réfugiées au Rwanda et en Ouganda, deux pays frontaliers de la RDC.

Pour résoudre ce conflit qui oppose les mutins du M23 aux FARDC, le Président congolais, Joseph Kabila a proposé, ce samedi soir lors d’un discours télévisé, trois pistes : militaire, politique et diplomatique. Il en appelle à la communauté internationale pour dépêcher une force militaire à la frontière entre la RDC et le Rwanda, accusé de soutenir les ex-rebelles du Congrès national pour la défense du peuple (CNDP).

Pendant ce temps, les mutins du M23 poursuivent leur avancée en direction de Goma. Selon la presse, ils se rapprocheraient de la capitale de la province du Nord-Kivu.

Lire aussi :

 RDC : Kabila dénonce le soutien du Rwanda aux mutins du M23

 RDC : les combats font rage au Nord-Kivu

 Les Etats-Unis suspendent 200 000 dollars de fonds destinés au Rwanda