RDC : les FARDC aux trousses du M23


Lecture 2 min.
Les FARDC (Forces armées de la RDC
Les Forces armées de la RDC

Ces derniers jours ont été marqués par de terribles affrontements entre les FARDC et le M23. Soumis à des frappes aériennes massives, le groupe rebelle a essuyé des pertes.

L’affrontement entre le M23 et les FARDC a pris une nouvelle dimension, depuis mardi. L’armée congolaise a déployé les grands moyens pour frapper le groupe rebelle. Appuyées non seulement par les miliciens Wazalendo, mais également par les troupes de la SADC, les FARDC ont fait usage de l’artillerie lourde, à Karuba, dans la chefferie des Bahunde, en territoire de Masisi (Nord-Kivu) d’où les Wazalendo ont réussi à chasser les rebelles. L’armée congolaise a également fait usage de drones pour frapper une position rebelle à Kitshanga.

Le M23 déplore la perte de deux officiers

Dans un communiqué publié, hier mercredi, le M23 a annoncé avoir perdu deux de ses « commandants ». Le, groupes rebelle a promis de répondre, « de manière adéquate », à ces pertes. Les deux hauts gradés du mouvement rebelle tués seraient les colonels Erasto Bahati, chargé des finances, et Mberabagabo « Castro », responsable des renseignements. Selon des sources locales, le M23 aurait perdu plus d’hommes que ce qu’il a communiqué. Certains de ses blessés auraient même été évacués à Bwiza, en territoire de Rutshuru. De là, ils seraient pris en charge pour des soins.

Tout ceci intervient après que l’annonce officielle du lancement des opérations militaires conjointes FARDC-SADC a été faite, mardi. À l’occasion d’une réunion de commandement organisée à Goma, le lieutenant-général Sikabwe Fall, commandant des forces terrestres et des opérations militaires dans les provinces du Nord et du Sud-Kivu, s’est prononcé sur la question. « Les habitants pris en otage par le M23/RDF et la population du Nord-Kivu doivent savoir que cette force est différente de celle de l’EAC. La SADC vient avec une mission offensive pour nous aider à déloger toutes les forces négatives qui sèment mort et désolation dans la partie Est du pays », a rassuré l’officier.

C’est à la mi-décembre que le déploiement de cette force a commencé en RDC où elle est venue remplacer celle de l’EAC décriée de toutes parts pour son inefficacité face aux rebelles.

Avatar photo
Historien, Journaliste, spécialiste des questions socio-politiques et économiques en Afrique subsaharienne
Facebook Linkedin
Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter