RDC : en campagne électorale, Félix Tshisekedi charge Paul Kagame


Lecture 2 min.
Félix Tshisekedi
Félix Tshisekedi

En campagne électorale dans l’Est de son pays, Félix Tshisekedi s’en est violemment pris à son homologue rwandais Paul Kagame. Président sortant, Félix Tshisekedi est candidat à un second mandat.

La tension entre la République Démocratique du Congo et le Rwanda est ressortie lors de cette campagne présidentielle. En déplacement dans l’Est de son pays, le Président sortant de la RDC a comparé son homologue rwandais, Paul Kagame, à Adolf Hitler. Le dirigeant congolais a évoqué les « visées expansionnistes » de son voisin, qui pourtant nie les accusations.

« Je lui promets de finir comme Adolf Hitler »

« Je vais m’adresser au Président rwandais Paul Kagame pour lui dire ceci : puisqu’il a voulu se comporter comme Adolf Hitler en ayant des visées expansionnistes, je lui promets de finir comme Adolf Hitler ». Ce sont là les propos tenus par Félix Tshisekedi, vendredi 8 décembre 2023. Le candidat à sa propre succession était en meeting à Bukavu, chef-lieu du Sud-Kivu.

« À ma prise de pouvoir comme président de ce pays, j’ai proposé un plan pour vivre en paix avec les voisins. Mais le problème est que nos voisins ont les yeux plus gros que leur estomac. Et c’est le cas de mon collègue », a révélé Tshisekedi, faisant allusion à son voisin Paul Kagame. « Mais cette fois-ci, il a rencontré un fils du pays déterminé à protéger son pays contre toutes sortes d’agressions étrangères », a poursuivi le dirigeant.

Kagame, un fond de commerce pour Tshisekedi

L’Est de la RDC est en proie à des violences avec les rebelles du M23 qui y sont actifs. Accusé de soutenir les rebelles, Kigali ne cesse de démentir. Depuis près de trois décennies, les provinces du Nord-Kivu, de l’Ituri et du Sud-Kivu sont minées à des violences imposées par les groupes armés qui ensanglantent la région. Un motif de campagne pour Félix Tshisekedi qui, visiblement, en a fait son fond de commerce.

En RDC, la campagne électorale a officiellement débuté le 19 novembre et sera clôturé le 18 décembre. Une élection à un seul tour organisée en même temps que les Législatives, les Provinciales et les Municipales. Au départ, il y avait 26 candidats à la Présidentielle. Depuis, quatre candidats ont rejoint Moïse Katumbi. Il s’agit d’Augustin Matata Ponyo, Seth Kikuni, Franck Diongo et Delly Sesanga.

Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter