RD Congo: la Monuc entre deux feux

Après un lundi soir calme, des affrontements se sont poursuivis ce mardi entre les Forces armées de la RDC (FARDC) et les rebelles du Congrès national pour la défense du peuple (CNDP) dans le secteur de Tongo, près de Goma. La base opérationnelle de la Mission de l’ONU au Congo (MONUC) installée dans la zone, s’est retrouvée sous les tirs croisés des deux belligérants.

Avec Panapress

Des armes lourdes ont été entendues ce mardi dans le secteur de Tongo après une relative accalmie lundi soir. Des combats ont opposé les FARDC et les rebelles du CNDP dans cette localité située à une soixantaine de kilomètres au Nord-Ouest de Goma, chef- lieu de la province du Nord-Kivu.

La MONUC affirme que sa base mobile située dans la zone tampon entre les FARDC qui occupent la zone basse du centre de Tongo et les combattants du CNDP implantés dans les hauteurs, se retrouve prise entre les obus croisés des deux belligérants. Et cette situation l’empêche de jouer son rôle.

Comme à l’accoutumée, les deux camps se rejettent mutuellement l’initiative de ces nouveaux affrontements. Dans l’après-midi de ce mardi, « presque la totalité de la localité de Tongo est sous contrôle des FARDC », indique Radio Okapi. Les combats sont cependant restés localisés, sur la colline de Mulimbi, une position tenue par le CNDP dans les hauteurs de Tongo.

Pour l’heure, aucun bilan de ces affrontements n’est disponible. Selon la MONUC, au moins deux civils, blessés par des obus, ont été évacués vers des centres de Santé proches de Tongo. Et les déplacés autour de la base de la MONUC ont été dirigés vers des zones moins dangereuses.

Les FARDC et le CNDP confirment aussi de nouveaux combats depuis ce mardi matin près de Mwesso et Nyanzale.

Lire aussi:

 RD Congo : l’UA et l’ONU à la rescousse

 Joseph Kabila appelle les Congolais à se mobiliser contre les rebelles

 RDC – Rwanda : la tension monte dangereusement

 Laurent Nkunda appelle les Congolais à la révolte