Ravalomanana passe à l’attaque

Le nouveau président malgache, Marc Ravalomanana, a décidé de passer à l’offensive pour récupérer les provinces détenues par les fidèles de Didier Ratsiraka, président sortant. Les forces de Marc Ravalomanana auraient pris l’aéroport de Sambava.

La situation politique se complique de plus en plus à Madagascar. Le nouveau président, Marc Ravalomanana, non reconnu par la communauté internationale, a décidé de passer à l’offensive et d’engager un bras de fer avec Didier Ratsiraka, président sortant, réfugié dans la province de Toamasina. Le blocus imposé par les forces fidèles au président Ratsiraka ont établi un blocus étouffant pour Antananarivo en surveillant toutes les routes et en dynamitant les ponts. Ce lundi, les combats se poursuivent au nord-est de Madagascar. C’est ce week-end que Marc Ravalomanana a lancé ses troupes d’élite dans la région de Savamba. Selon les dernières informations, l’aéroport serait sous son contrôle. En manque de reconnaissance internationale, les deux parties semblent déterminées à s’imposer par les armes, rompant définitivement la paix précaire, le statut quo qui prévalait depuis le 16 décembre.

Ballet diplomatique stérile

L’Organisation de l’unité africaine (OUA) organise cet après-midi une réunion consacrée à Madagascar. Après avoir donné des garanties sur un nouvel accord à Dakar, le camp de Ravalomanana et celui de son adversaire reviennent sur leurs positions et préfèrent parler le langage des armes.

Pour l’instant, le camp de Didier Ratsiraka contrôle six provinces tandis que la capitale demeure fidèle à son ancien maire. Mais faute d’approvisionnement, le gouvernement de Marc Ravalomanana a opté, samedi dernier, pour la manière forte afin de lever le blocus sur Antanarivo et d’imposer son autorité sur les autres provinces. Il s’agit de la plus importante offensive militaire du camp Ravalomanana, pour prendre le contrôle de quatre des six provinces aux mains de l’administration du président sortant. Des sources militaires font état de déplacements de militaires pro-Ratsiraka en provenance d’Antsiranana (nord) et Toamasina (nord-est) vers Sambava pour reprendre le contrôle de l’aéroport.

Le président sénégalais, Abdoulaye Wade, multiplie les contacts pour amener les deux parties à se rencontrer de nouveau à Dakar afin de trouver un nouvel accord.

Lire aussi :

Madagascar crie famine !

Imbroglio politique à Madagascar ;

Les présidentielles selon Saint-Marc.