Ramtane Lamamra serait-il le prochain émissaire des Nations Unis en Libye ?

Ramtane Lamamra

Après la démission de Ghassan Salamé, ancien émissaire onusien en Libye, plusieurs personnalités diplomatiques, africaines comme européennes, gagent sur le fait que l’ancien ministre des Affaires étrangères de l’Algérie, Ramtane Lamamra, serait son remplaçant.

Alors qu’il avait pris fonction en 2017, l’ancien émissaire de l’Organisation des Nations Unies a démissionné de son poste, le 2 mars dernier, en raison de sa santé. La démission intervient dans un contexte où le processus politique en Libye, pays déchiré par la guerre civile depuis la chute de Kadhafi, est plus que jamais en difficulté.

Selon plusieurs sources diplomatiques, il y a de fortes chances que le poste soit confié à l’Algérien Ramtane Lamamra. L’homme âgé de 67 ans a, en effet, une expérience avérée lorsqu’il est question de diplomatie. Ancien ministre algérien des Affaires étrangères, il a été à la tête de la diplomatie de son pays, de 2013 jusqu’en 2017. Il a été nommé ambassadeur à plusieurs reprises et a assumé la fonction de médiateur dans le règlement de nombre de conflits dans divers pays africains.

Il a notamment joué ce rôle dans le conflit libérien. Plusieurs diplomates pensent donc que les expériences de l’Algérien pourraient servir à sortir la Libye de la crise politique et sociale qu’elle traverse.

Pour rappel, depuis la chute en 2011 de Mouamar Kadhafi, la Libye est en proie à la guerre civile. En 2019, le maréchal Haftar avait lancé une offensive contre la ville de Tripoli occupée par le gouvernement d’union dirigé par Fayez el-Sarraj. Un conflit qui a déjà fait des milliers de morts dans les deux camps.