Rachida Dati se fait une place sur le net

Rachida Dati, eurodéputée et maire du 7ème arrondissement de Paris, a fait d’une pierre 2 clics pour son baptême du web. Elle a lancé, début avril, son premier site et ouvert dans la foulée une page Facebook. Si la page Facebook a peu convaincu à ses début, le site aurait reçu, aux dires de l’ancienne garde des sceaux, plus de 30 000 connexions dès le premier jour.

Rachida Dati, eurodéputée et maire du 7ème arrondissement de Paris, a eu un mois d’avril chargé. En plus d’avoir exercé ses fonctions de maire et de députée, elle a dû faire face aux accusations concernant les rumeurs sur le couple présidentiel français, Carla et Nicolas Sarkozy. Elle a appris à vivre avec la disgrâce présidentielle. Elle a été décorée par El Mostafa Sahel, l’ambassadeur du Maroc, le 23 avril dernier, qui a tenu à rendre hommage à sa «trajectoire exemplaire».… Malgré cet emploi du temps de « ministre », l’eurodéputée a trouvé le temps pour lancer à la fois son nouveau site Internet et sa page Facebook le 9 avril. Rachida Dati se met ainsi à l’heure du net.

« Mais qui a dit que l’Europe était ennuyeuse ? Moi ? Jamais ! », déclare, avec le sourire ultrabright, la parlementaire dans sa vidéo d’accueil du site. Les objectifs de Rachida Dati ? Pouvoir échanger « sur le travail parlementaire européen et plus largement, sur les institutions européennes ». On y trouve plusieurs onglets, qui vont du billet d’humeur, des communiqués de presse aux reportages photo.

Sur Facebook, l’eurodéputée se targue du fait que plus de 30 000 internautes ont visité son site dès la première journée. Si le succès semble avoir été au rendez-vous pour celui-ci, la page Facebook peinait misérablement à atteindre les 200 fans le premier jour du lancement. De fervents admirateur étaient néanmoins au rendez-vous. Le 9 avril Jean-Louis C. écrivait sur sa page Facebook : « je suis de tout coeur avec vous etje vous soutient, je vous admire , j’ai confiance en vous continuer commecela (sic) ».

Tout ce qui brille…

« Il est rigolo le site de R. Dati, on dirait la home du Club des Créateurs de Beauté, un peu. T’as envie de commander des trucs », commente @Mrolivier sur le site de réseau social, Twitter. Fidèle à elle-même, Rachida Dati n’a pas lésiné sur les touches bling bling et glamour pour son site. Rien n’est oublié. Des photos d’elle façon icône de mode en noir et blanc, blackberry en main, chaine en or qui brille : Rachida Dati a tout d’une star.

L’onglet « Romans photo », avec plusieurs clichés monochromes, n’est décidément pas passé inaperçu. «Il faudrait revoir les légendes de vos photos car on y croit pas du tout !!! Après Martine à la plage, Rachida à Bruxelles !! Mon Dieu, j’ai tout d’abord cru que votre site était le fruit de personnes voulant vous nuire mais non vous trouez votre propre coque », déclare une fan sur la page Facebook de la mairesse du 7ème arrondissement.

La cerise sur le gâteau, c’est peut-être la photo de Rachida Dati au parlement Européen de Bruxelles, ou l’Eurodéputé assiste à une cession. En légende : « Rachida écoute attentivement les débats du jour et les interventions de ses collègues », un clin d’œil à l’épisode de novembre 2009 ? L’ancienne garde des sceaux avait fait la une des journaux en déclarant lors d’une cession parlementaire: « Je suis dans l’hémicycle du parlement de Strasbourg. Je n’en peux plus, je n’en peux plus ».

La belle a toutefois des progrès à faire sur son site Internet, notamment au niveau des mises à jour. Mis à part le calendrier des événements parlementaires, pas grand chose à se mettre sous la dent en matière d’actualité. La plupart des posts ont plus d’un mois, tout comme les vidéos. Et les curieux qui espèrent trouver des infos croustillantes seront déçus.