Rachida Dati et les durs souvenirs de l’affaire Zohra entretenue par Zemmour


Lecture 2 min.
Rachida Dati (21 oct 21)
Rachida Dati

Lors d’une visite au salon Milipol, hier mercredi, le candidat à la prochaine Présidentielle française, Eric Zemmour, a déclenché une vive polémique, en pointant des journalistes avec un fusil de précision. Des images qui ont tourné en boucle sur les réseaux sociaux et qui ont choqué la maire du 7ème arrondissement de Paris, Rachida Dati.

Eric Zemmour a déclenché l’indignation d’une partie de la classe politique française, en prenant pour cible des journalistes, lors de sa visite du salon Milipol sur la sécurité intérieure, à Villepinte, en Seine-Saint-Denis. Invitée dans Europe Matin, ce jeudi 21 octobre, l’ancienne ministre française de la Justice, par ailleurs maire du 7ème arrondissement de Paris, Rachida Dati, qui s’est dite choquée n’est pas pour autant surprise de l’attitude de Zemmour.

«C’est un salon qui concerne la sécurité des Etats et notamment la lutte contre le terrorisme. C’est très sérieux, ce n’est pas le salon du jouet. J’ai été choquée par cette image, surtout quand on veut prétendre à devenir président de la République. Et j’ai aussi été choquée par les propos qu’Eric Zemmour a tenu à l’encontre de Marlène Schiappa (ministre française déléguée à la Citoyenneté, traitée d’imbécile par Zemmour, ndlr)», a lancé Rachida Dati.

«Lorsqu’il y a de la violence et des menaces, nous ne sommes plus dans une démocratie et dans un Etat de droit. Alors, par facilité, est-ce qu’on accepte que quelqu’un insulte une ministre de la République ? Et bien non», revendique Rachida Dati, qui remue un passé amer. «J’ai été sa première victime. Le prénom de ma fille devenait une obsession pour lui», déplore l’élue.

«Il critiquait le fait qu’une ministre de la République donne un prénom ‘arabe’ à son enfant. Il disait même un prénom ‘musulman’… En l’occurrence c’était le prénom de ma mère, que j’avais perdu et que j’ai tellement aimée. C’est simplement la vie, et il avait trouvé ça indigne», se désole Rachida Dati, ressassant un passé visiblement pénible, alors qu’indirectement, Eric Zemmour s’en prenait à sa défunte mère.

A lire : Qui est Sarah Knafo, cette Juive Marocaine ombre d’Eric Zemmour

Avatar photo
Journaliste pluridisciplinaire, je suis passionné de l’information en lien avec l’Afrique. D’où mon attachement à Afrik.com, premier site panafricain d’information en ligne
Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter