Déploiement prochain de soldats angolais en RDC


Lecture 2 min.
Soldats angolais
Des soldats angolais

L’Angola va bientôt déployer des soldats en RDC pour contribuer à la mission de paix dans l’Est du pays. De son côté, le M23 annonce son retrait de certaines des positions jusque-là occupées par lui.

L’annonce a été faite ce samedi. L’Angola va déployer des soldats pour contribuer au retour de la paix en RDC. « Dans le cadre des décisions prises par les différents mini-sommets sur le processus de paix et de sécurité en République Démocratique du Congo, conformément à sa responsabilité de Médiateur dans le cadre du « Processus de Luanda » et après consultation des autorités de la République Démocratique du Congo, la République d’Angola enverra une unité du contingent de soutien aux opérations de maintien de la paix des forces armées angolaises », lit-on dans le communiqué.

Selon Luanda, ce contingent « a pour objectif premier de sécuriser les zones où se sont cantonnés des éléments du M23 et de protéger les membres du Mécanisme ad hoc de vérification ». Pour l’instant, les autorités angolaises sont restées muettes sur l’effectif du contingent à déployer. Même chose pour la date exacte de leur déploiement qui requiert au préalable l’aval de l’Assemblée nationale angolaise.

Le M23 annonce son retrait de certaines de ses positions

Cette annonce intervient à un moment où le M23 est accusé par les FARDC de violation du cessez-le-feu qui devait s’imposer à lui depuis mardi dernier. Ce même samedi, le groupe de rebelles a publié un communiqué annonçant son retrait de Karuba, Muremure, Nyamitima, Nkingo Kagano, Kihuli (3 tours) et leur environnement. Il invite alors la force régionale de l’EAC et le Commandant du mécanisme ad hoc de vérification à prendre possession de ces positions.

Dans le même communiqué, le M23 dément toute violation du cessez-le-feu de mardi, accusant à son tour la partie congolaise d’être l’auteur de cette violation. Et de conclure le communiqué en ces termes : « Le M23 réitère son engagement en faveur d’une solution pacifique au conflit en cours à travers un dialogue direct avec le gouvernement de la RDC. De plus, le M23 continuera à se défendre et protéger la population civile et ses biens dans les zones sous son contrôle ».

Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter