Présidentielle : la CEDEAO décerne un satisfecit au Sénégal


Lecture 5 min.
Mission d'observation électorale de la CEDEAO
Mission d'observation électorale de la CEDEAO

Deux déclarations émanant de la CEDEAO et concernant la Présidentielle sénégalaise ont été publiées, lundi. L’une par la Mission d’observation électorale (MOE) de la Communauté pour faire le point de tout le processus électoral, et l’autre par le président de la Commission pour féliciter le Président élu.

La CEDEAO a suivi de bout en bout le processus électoral sénégalais en déployant sur le terrain différentes missions. Il y a d’abord la mission d’information préélectorale du 27 novembre au 3 décembre 2023 chargée d’évaluer l’état de préparation pour l’organisation de la Présidentielle. À la suite de cette première mission, une équipe d’observation à long terme (OLT) composée de 14 membres a été envoyée au Sénégal pour y séjourner entre le 13 et le 29 mars 2024. Cette équipe est renforcée par une Mission d’observation électorale à court terme (MOECT) composée de 130 observateurs et dirigée par le Professeur Ibrahim Agboola Gambari, ancien ministre nigérian des Affaires étrangères, et ancien secrétaire général adjoint des Nations unies chargé des affaires politiques. Venait en soutien une équipe technique de la Commission de la CEDEAO conduite par le commissaire aux affaires politiques, à la paix et à la sécurité, l’ambassadeur Abdel-Fatau Musah.

Quelques observations de la mission

Le jour du scrutin, les 130 observateurs mobilisés par la CEDEAO ont été répartis en 57 équipes et déployés sur toute l’étendue du territoire sénégalais. Ils ont pu couvrir les 14 régions, 31 des 46 districts et un total de 1 140 bureaux de vote sur les 16 440 ouverts. Les observateurs ont effectivement assisté à l’ouverture de 57 bureaux de vote sur toute l’étendue du territoire. Et de leurs observations, il ressort qu’ « aucun retard important n’a été enregistré au début du scrutin ». Les observateurs ont déclaré que « 91.84 % des bureaux de vote ont ouvert à l’heure, tandis que 8.16 % des bureaux de vote visités ont ouvert entre 15 et 30 minutes après 8h00 ».

Par ailleurs, les observateurs ont noté que le matériel de vote était disponible et en quantité suffisante dans tous les bureaux de vote visités. Ces bureaux étaient en plus généralement accessibles, même aux personnes à mobilité réduite, sauf quelques rares exemples. Un autre point essentiel concerne les listes électorales utilisées dans les bureaux de vote et qui étaient identiques à celles mises à la disposition des agents des candidats. Ce qui efface tout soupçon quant à la transparence de la liste électorale. Après la fermeture des bureaux de vote, « l’ouverture des urnes, le tri des bulletins et le dépouillement des bulletins de vote ont été effectués dans les bureaux et en présence des agents des partis et des observateurs ».

Des conclusions satisfaisantes

Eu égard à tout ce qui précède, les conclusions de la MOE de la CEDEAO sont très claires et expriment toute la satisfaction des observateurs. « Le scrutin s’est généralement déroulé sans heurts et dans une atmosphère largement pacifique. Les électeurs ont pu exercer librement leur droit de vote sans entrave », lit-on dans la déclaration signée par le Professeur Ibrahim Agboola Gambari.

Des félicitations ont été adressées aux organes électoraux et à leurs fonctionnaires pour leur efficacité. Mais également au gouvernement, au ministère de l’Intérieur, à la CENA, aux autres institutions de la République, aux organisations de la société civile, etc.. L’élégance des gestes du candidat Amadou Ba et du Président Macky Sall qui ont félicité le Président élu avant même la proclamation des résultats a été également saluée par la mission. La déclaration soulève toutefois quelques points qui pourraient, à l’avenir, faire l’objet d’amélioration pour un succès encore plus éclatant du processus électoral.

Le président de la Commission de la CEDEAO félicite le nouveau Président

Dans la foulée des félicitations au nouveau Président qui fusent de toutes parts, la CEDEAO a également réagi à cette brillante élection, à travers un communiqué signé du président de la Commission. « Au nom des institutions de la CEDEAO, j’ai l’honneur de vous exprimer mes sincères félicitations pour votre élection aux hautes fonctions de président de la République du Sénégal », commence le texte.

Tout en saluant « la sérénité et la maturité dans lesquelles s’est déroulée l’élection jugée libre, transparente et apaisée », Dr Alieu Touray, se fondant sur les déclarations de Bassirou Diomaye Faye, reste convaincu que le nouveau Président saura assurer la promotion de la réconciliation et de l’inclusion. Il appelle ainsi Bassirou Diomaye Faye à être « le Président de l’ensemble de la nation sénégalaise, y compris ceux qui appartiennent à des formations politiques différentes ». Bien sûr, la coopération entre le Sénégal et la CEDEAO a été évoquée par Dr Alieu Touray. « Je souhaite vous assurer, Excellence, Monsieur le Président, de l’engagement de la CEDEAO à travailler avec vous dans le meilleur intérêt du Sénégal, de la région de la CEDEAO et de l’Afrique dans son ensemble », a déclaré le président de la Commission.

Avatar photo
Historien, Journaliste, spécialiste des questions socio-politiques et économiques en Afrique subsaharienne
Facebook Linkedin
Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter