Pourquoi le journaliste espagnol David Melero a été expulsé du Maroc


Lecture 2 min.
David Melero, journaliste espagnol
Le journaliste espagnol David Melero

Les autorités marocaines ont expulsé le photojournaliste espagnol David Melero, après plusieurs heures de détention par les services de renseignements. Que lui reproche-t-on ?

Le photojournaliste espagnol David Melero a été expulsé du Maroc. L’homme de média aurait été maintenu en détention, par une trentaine d’agents des services renseignements marocains, pendant plusieurs heures. Il sera par la suite conduit manu militari à l’aéroport en vue de son expulsion vers son pays d’origine.

Selon le journal Catalunya Press, Il est reproché à David Melero d’avoir tenté d’interviewer Sultana Khaya, une militante sahraouie des droits de l’Homme. À sa descente à l’aéroport international de Barcelone, il a annoncé, devant les médias, qu’il effectuera une sortie pour dénoncer les violations des droits de l’Homme dont serait victime Sultana Khaya.

Mieux, ajoute Bladi, le ressortissant espagnol, qui dénonce des violences qu’il dit avoir subies lors du trajet vers l’aéroport marocain, effectué en taxi, révèle avoir reçu des menaces proférées par des agents des services secrets marocains qui l’auraient accusé d’être un terroriste. Il a confié aux médias de son pays qu’il ne compte pas croiser les bras face à ce qu’il considère comme une violation de ses droits.

Notons par ailleurs que le royaume du Maroc est réputé pour être implacable envers les militants des droits de l’Homme, notamment sahraouis. Début mars, le royaume chérifien a été accusé d’avoir eu recours au logiciel espion Pegasus, pour espionner une autre militante sahraouie des droits de l’Homme, Aminatou Haidar. Ces accusations étaient contenues dans un rapport d’Amnesty International, rendu public mercredi 9 mars 2022.

A lire : Le Maroc a-t-il espionné une militante sahraouie via Pegasus ?

Avatar photo
Je suis passionné de l’actualité autour des pays d’Afrique du Nord ainsi que leurs relations avec des États de l’Union Européenne.
Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter