Policier poignardé dans les Yvelines par un Tunisien, ce que révèle l’enquête


Lecture 2 min.
Attaque police Yvelines
Attaque police Yvelines

Une enquête a été ouverte après le meurtre d’une policière, tuée à l’arme blanche, par un ressortissant tunisien, dans les Yvelines, en France, pays marqué, ces dernières années, par plusieurs attaques à l’arme blanche, contre des agents des forces de l’ordre notamment.

L’enquête sur l’assassinat d’une fonctionnaire de police, attaquée au couteau par un ressortissant tunisien, qui a été abattu par la suite, a permis aux autorités françaises de placer en garde-à-vue trois personnes proches de l’assaillant, dont celle qui a accueilli le meurtrier, à son arrivée en France, il y a exactement 12 ans.

Les premiers éléments de l’enquête ont permis de déterminer que l’assaillant était un ressortissant tunisien, âgé de 36 ans, et qui est originaire de la région de Sousse, située dans l’Est de la Tunisie. En situation régulière, l’assaillant était inconnu des services de police et des renseignements territoriaux français. Après une autorisation exceptionnelle de séjour salarié, en 2019, Jamel a eu droit à une carte de séjour, en décembre 2020, dont la validité courait jusqu’en décembre 2021.

Juste après le drame, deux perquisitions ont été menées, notamment le domicile de la personne ayant servi de point de chute au meurtrier, situé dans le Val-de-Marne, e même que l’appartement de l’assaillant du nom de Jamel, situé à Rambouillet, dans la même localité où est basé le commissariat de Rambouillet, près de Paris, om le drame a eu lieu.

Les faits ont eu lieu, vendredi, peu après 14 heures, lorsque le ressortissant tunisien s’est attaqué au fonctionnaire de police, qu’il a tué à coups de couteau, au commissariat de Rambouillet, dans les Yvelines, avant d’être touché par les tirs d’un policier. En arrêt cardio-respiratoire, l’assaillant a succombé. Le département des Yvelines vient une nouvelle fois, d’être endeuillé, en l’espace de six mois, après l’assassinat du professeur Samuel Paty, tué dans la rue, en octobre 2020.

La mort suite à une attaque à l’arme blanche, du fonctionnaire de police au commissariat de Rambouillet, rappelle cette autre attaque, toujours dans le département des Yvelines, ayant coûté la vie à deux policiers, tués à Magnanville, en juin 2016.

Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter