Panique au Gabon : nouveau décès de Covid à l’hôpital Amissa Bongo de Franceville

Au Gabon, la panique s’installe après un nouveau décès des suites du Coronavirus, survenu ce mercredi 6 mai 2020, au centre hospitalier régional Amissa Bongo de Franceville, alors que ce pays d’Afrique Centrale a enclenché une procédure de déconfinement,

L’annonce faite ce mercredi 6 mai 2020, par les autorités gabonaises, du septième décès de Covid-19, a fait l’effet d’une bombe. Les Gabonais prennent de plus en plus conscience de la dangerosité de la maladie à Coronavirus. Alors que le gouvernement a lancé une procédure de déconfinement, ce décès vient jeter le doute dans la tête des Gabonaises et Gabonais, qui n’ont que leurs yeux pour constater les dégâts liés à ce nouveau décès.

L’inquiétude est d’autant plus grande que ce nouveau décès de la maladie à Coronavirus intervient à Franceville, chef-lieu de la province du Haut-Ogooué et du département de la Mpassa, et qui se trouve être la troisième ville du Gabon en nombre d’habitants. D’où des craintes légitimes d’une forte menace de propagation exponentielle du Covid-19.

« Nous enregistrons ce jour un nouveau décès lié au Covid-19 d’un patient de 53 ans, hypertendu qui a été admis le 2 mai 2020 au centre hospitalier régional Amissa Bongo de Franceville pour fièvre évoluant depuis quelques jours avec hausse de tension et détresse respiratoire », ont notifié les autorités gabonaises à travers un communiqué rendu public ce mercredi 6 mai 2020.

A lire : Coronavirus au Gabon : le Gouvernement opte pour une solution réaliste et un déconfinement partiel

Le communiqué ajoutant : « Devant la dégradation de son état de santé, il a été admis en réanimation et le test Covid- 19 qui a été réalisé s’est révélé positif. Le patient est décédé ce matin à 4 heures », poursuivant ; « Au total, nous comptons 398 personnes testées positives au Covid-19, dont 93 guérisons et 7 décès ».

Pour sa part, le ministre gabonais de la Santé, Max Limoukou, lors d’un point de presse mercredi à Libreville, a appelé les Gabonais à une vigilance renforcée et au strict respect des mesures accompagnant l’assouplissement du confinement. Il a par ailleurs assuré que les restrictions ont pour objectif de garantir que le Gabon ne perdra pas les acquis jusqu’ici obtenus en matière de santé.

Le Gabon a enclenché, depuis lundi 4 mai dernier, un confinement partiel, notamment dans le Grand Libreville et ses environs. Selon les explications fournies par les autorités gabonaises, cette décision vise à permettre la reprise d’une partie des activités économiques.

Les autorités gabonaises appellent les populations au strict respect des gestes barrières

  • Se laver fréquemment les mains avec de l’eau et du savon ou un gel hydro- alcoolique ;
  • En cas de toux et d’éternuement, se couvrir la bouche et le nez avec le coude fléchi ou un mouchoir. Jeter immédiatement le mouchoir et se laver les mains ;
  • Éviter tout contact étroit avec une personne ayant de la fièvre et de la toux ;
  • Saluer sans se serrer la main et éviter les embrassades ;
  • Nettoyer les objets et les surfaces souillés.