Afrique du Sud: Oscar Pistorius ne sera pas interné en hôpital psychiatrique

Alors que reprenait aujourd’hui le procès d’Oscar Pistorius, pour le meurtre de Reeva Steekamp , la juge a estimé que le champion paralympique ne sera pas interné en hôpital psychiatrique. Il subira cependant des examens quotidiens sur son état mental.

La juge Thokozile Masipa a statué ce mardi sur le cas psychiatrique d’Oscar Pistorius. L’athlète paralympique devra passer des examens psychiatriques mais ne sera pas interné dans un hôpital.

Le sportif sud-africain devra, à partir de la semaine prochaine, se présenter tous les jours dans un hôpital psychiatrique de Pretoria pour y passer des examens. 

« Il doit se présenter comme patient externe au surintendant de l’hôpital de Weskoppies le 26 mai 2014 à 09h00 et tous les jours suivants à l’heure fixée », a déclaré la juge.

Oscar Pistorius est inculpé, depuis le 14 février 2014, pour le meurtre de sa petite amie, l’ex-mannequin Reeva Steenkamp. La défense du sportif sud-africain avait cité un rapport psychiatrique, avançant que le champion paralypimque souffrait de troubles mentaux.

La psychiatre Meryll Voster, appelée par la défense, avait estimé que son anxiété a exacerbé sa peur de la criminalité, et que l’accusé souffrirait d’un « trouble d’anxiété généralisé ». Ce qu’il l’aurait poussé à tirer à travers la porte des toilettes sans savoir que c’était sa compagne qui s’y trouvait.

« Vous saviez que Reeva était derrière la porte »

La décision de Thokozile Masipa de ne pas l’interner dans un hôpital psychiatrique, révèle le scepticisme qu’éprouve le parquet, qui pense qu’Oscar Pitorius a tué Reeva Steenkamp de manière intentionnelle.

« En fait, vous saviez que Reeva était derrière la porte, et vous avez tiré sur elle. C’est la seule chose plausible », avait alors déclaré le procureur Gerrie Nel.