Nouvelles technologies : les Indiens attaquent l’Afrique australe

L’Inde investit dans les nouvelles technologies en Afrique australe. Les entreprises indiennes ont choisi l’Ile Maurice et l’Afrique du Sud pour développer leurs activités. Près d’une vingtaine de firmes s’y sont déjà installées.

L’Afrique laissée pour compte de la Net économie ? Si nombre de décideurs occidentaux dédaignent ce marché, les professionnels indiens -eux – n’hésitent pas à investir massivement dans leur zone d’influence africaine : l’Afrique australe et l’Océan Indien.

La preuve : l’Ile Maurice fait place au Net et encourage les entreprises étrangères à venir s’y installer. Les entreprises indiennes ont répondu favorablement aux multiples appels du Premier ministre Sir Anerood Jugnauth qui promet toutes les facilités aux investisseurs étrangers.

Impressionné par le boom informatique lors de son voyage en Inde, le Premier ministre mise désormais sur les nouvelles technologies pour doper l’économie mauricienne. La société Pentasoft, troisième exportateur de logiciels en Inde, va investir 700 millions de roupies (23 millions de dollars US) dans un projet lié aux technologies de l’information esur l’Ile Maurice. Elle compte y installer une cybercité. Onze autres entreprises indiennes ont emboîté le pas à Pentasoft, attirées par la zone franche mise en place par l’Etat mauricien.

L’Afrique, j’y crois

Les entreprises indiennes investissent en force également le marché sud-africain. La compagnie Tata Infotech , spécialisée dans l’équipement informatique, vient de prendre 33% d’actions de CS Holdings and Consilience Technologies, géant sud-africain, avec à la clé un contrat d’exclusivité pour les produits hardware. Cette campagne peut s’expliquer par l’importance du marché sud-africain. Les dépenses en équipement informatique sont en progression constante en Afrique du Sud. Selon le bureau d’études, BMI-TechKnowledge, les Sud-Africains vont dépenser quelques 85 milliards de rands, d’ici 2005, pour s’équiper. Dont 49 pour se connecter sur la Toile. Un marché alléchant.