Nigeria : Muhammadu Buhari instaure une commission anti-corruption

Ce mardi, le Président du Nigeria, Muhammadu Buhari a mis en place une commission anti-corruption.

Très impliqué dans la lutte contre le groupe terroriste Boko Haram qui sévit au Nigeria, le Président Muhammadu Buhari n’en oublie pas moins la corruption qui gangrène son pays. Afin d’y mettre fin, il a instauré, ce mardi 11 août 2015, une commission anti-corruption. Cette dernière agira en étroite collaboration avec l’administration du pays.

Selon le porte-parole du Président nigérian Femi Adesina, « la commission doit conseiller l’administration dans sa guerre contre la corruption et la mise en œuvre des réformes requises dans le système judiciaire au Nigeria ». Cet organe présidentiel est exclusivement composé d’universitaires.

Depuis son élection en mai dernier, le chef de l’Etat fait de la lutte contre la corruption l’une de ses priorités. Il a par ailleurs affirmé, en juillet dernier, que des responsables gouvernementaux ont détourné près de 150 milliards de dollars de deniers publics, ces dix dernières années. Voulant récupérer cette somme à tout prix, il a sollicité l’aide des Etats-Unis. Cette importante fuite de capitaux risque de paralyser l’économie du pays. De leur côté, les Américains se sont dit prêts à venir en aide au Nigeria.

Le Président avait alors promis « suivre les traces de cet argent, je le rapatrierai au Nigeria et je poursuivrai les responsables de telle fraude », assure le dirigeant nigérian. En juin dernier, plusieurs cadres de la Banque centrale du Nigeria ainsi que 16 employés de banques privées ont été arrêtés. Ils sont soupçonnés de fraudes aux devises, ils devaient détruire des billets usagers d’une valeur de plusieurs milliards de nairas, ce qu’ils n’ont pas fait.

Lire aussi :

 Nigeria : Buhari en guerre contre la corruption et la fuite des capitaux