Nassef Sawiris : Parcours du milliardaire arabe le plus riche d’Afrique


Lecture 2 min.
Naguib Sawiris
Naguib Sawiris

Nassef Onsi Sawiris, le plus jeune fils du fondateur d’Orascom, Onsi Sawiris, est une figure emblématique dans le monde des affaires égyptien et africain. Sa fortune le classe régulièrement comme un milliardaire parmi les plus riches d’Afrique. Sawiris est un exemple de réussite commerciale et d’innovation.

Jeunesse, éducation et ascension chez Orascom

Né en janvier 1961, Nassef Sawiris a poursuivi des études supérieures à l’Université de Chicago, où il a obtenu une licence en économie, en 1982. Cette formation a jeté les bases de sa future carrière dans l’entreprise familiale.

Rejoignant Orascom, l’entreprise fondée par son père, Sawiris a rapidement démontré ses compétences en affaires. Sous sa direction, Orascom Construction Industries (OCI) est devenu un acteur majeur dans l’industrie de la construction et du ciment en Afrique et au Moyen-Orient. Il est ainsi devenu rapidement le plus riche des trois frères Sawiris, surnommés les nouveaux pharaons d’Égypte. Sur le plan continental par contre, il est toujours devancé par le Nigérian Ali Dangote.

Diversification et expansion internationale

Sawiris n’a pas seulement consolidé la présence d’Orascom dans la construction mais a également diversifié les activités de l’entreprise dans la production de produits chimiques, devenant un leader mondial dans la production d’engrais azotés. Parallèlement, il a étendu son portefeuille d’investissements à l’international, notamment dans le sport avec son investissement majeur dans le club de football anglais Aston Villa. En lien quand même avec sa participation de 6% dans Adidas !

Nassef Sawiris continue d’inspirer les entrepreneurs à travers l’Égypte et l’Afrique. Son histoire est un témoignage éloquent de la capacité d’un individu à influencer non seulement une industrie mais aussi l’économie d’une région entière. il a su prendre des risques et investir dans des régions délaissées par les autres entrepreneurs. Notamment au Zimbabwe, au Pakistan, en Namibie, au Burundi et même en Corée du Nord. Des paris réussis.

Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter