MMA : Francis Ngannou, premier africain champion UFC


Lecture 3 min.
Francis Ngannou champion UFC
Francis Ngannou champion UFC

Le Camerounais Francis Ngannou est devenu champion du monde des poids lourd de l’Ultimate Fighting Championship (UFC), la plus prestigieuse ligue d’arts martiaux mixtes (MMA) au monde, dans la nuit du 27 au 28 mars 2021, à Las Vegas, aux États-Unis, en mettant KO l’Américain Stipe Miocic. Une belle revanche pour le Lion Indomptable de Batié au Cameroun, qui devient le premier Africain à porter cette couronne mondiale.

Le nouveau patron mondial de la division du poids lourd de l’Ultimate Fighting Championship (UFC), la plus prestigieuse ligue d’arts martiaux mixtes (MMA) de cette catégorie, est le Camerounais Francis Ngannou, 34 ans. Un exploit inimaginable, tant le parcours de ce Camerounais a été parsemé d’embûches. Mais, son rêve est devenu une réalité, dans la nuit du 27 au 28 mars 2021, à Las Vegas aux États-Unis, lorsqu’il a mis « KO » l’Américain Stipe Miocic. Une très belle revanche pour celui qu’on surnomme affectueusement le « Predator ».

Le chemin du Camerounais n’a pas du tout été facile. En effet, en janvier 2018, Francis Ngannou échoue lors de sa première tentative face à l’Américain Stipe Miocic. Une défaite, qui marque un coup d’arrêt dans sa carrière déjà très fulgurante à l’UFC, ceci contre un adversaire qui avait réussi à déjouer son style offensif. Mais, le natif de Batié, à l’Ouest Cameroun, a bien bien analysé son revers, avant de défier à nouveau Stipe Miocic, trois ans plus tard.

Cela s’est très bien senti. Le désormais boss mondial des MMA a, en effet, été très expéditif. Ses quatre dernières sorties ont été toutes bouclées en un seul round, notamment avec 2 minutes et 32 secondes passées dans l’octogone ! Il est à noter que le Camerounais s’est montré patient pour ne pas offrir une seconde chance à Miocic de l’emmener au sol ou de l’ébranler. C’est ainsi que la puissance de Ngannou a parlé quand l’occasion s’est présentée à lui.

Lire aussi : UFC, MMA : les combattants africains à l’honneur en combat ultime

Au deuxième round, le verdict tombe. Le « Predator » a alors englouti Stipe Miocic, incapable de répondre. L’Américain d’origine croate a résisté une fois au sol lors d’une première tentative, la dernière salve de Ngannou a eu raison de lui. Tombé à la renverse, il est sauvé par l’arbitre qui, en toute logique, a interrompu le combat. « Je trouve difficilement les mots, je m’étais fait cette promesse de gagner. Accomplir cela, alors que personne ne pensait que je pouvais le faire est un sentiment si puissant. Donner tort à ceux qui doutaient de moi me donne une immense satisfaction », a commenté le « Predator », après sa victoire.

Francis Ngannou
Francis Ngannou

Francis Ngannou compte désormais 16 victoires contre 3 défaites, dans l’Ultimate Fighting Championship (UFC), dont il est désormais l’homme à battre dans cette catégorie. Un véritable parcours du combattant pour ce colosse (1m93 pour 113 kg) qui a quitté son Cameroun natal, en 2013, pour Paris, où il a un temps dormi dans la rue comme SDF (Sans domicile fixe).

 

A lire : MMA : Francis Ngannou défie Stipe Miocic à Las Vegas

Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter