Mis en examen pour viol, Hakimi se défend et dénonce une opération de racket


Lecture 2 min.
Achraf Hakimi (28 oct 21)
Achraf Hakimi

Achraf Hakimi, défenseur marocain du Paris Saint-Germain, a été mis en examen le 2 mars. Poursuivi pour viol, le joueur a été placé sous contrôle judiciaire. Soutenu par son club, le joueur du PSG dénonce de son coté une tentative de racket. Que risque le coéquipier et ami de Kylian Mbappé ?

La machine s’emballe pour l’international marocain Achraf Hakimi. Des rumeurs sur une supposée séparation avec son épouse Hiba Abouk envahissent la Toile depuis quelques jours. En raison des accusations de viol dont fait l’objet le joueur du Paris Saint-Germain. Que reproche-t-on à Hakimi ? Une femme âgée de 24 ans accuse le joueur de l’avoir violée samedi dernier chez lui à Boulogne-Billancourt.

La plaignante maintient ses déclarations, Hakimi dénonce une tentative de racket

La jeune femme, qui s’était rendue dimanche dans un commissariat du Val-de-Marne, n’a pas porté plainte et aurait refusé de se soumettre à des prélèvements et des examens médicaux. Cependant le Parquet a décidé de se saisir de l’affaire et une enquête a été ouverte et confiée à un juge d’instruction. Achraf Hakimi a été entendu par les enquêteurs de la Sûreté territoriale des Hauts-de-Seine. Selon des informations de l’AFP, l’international marocain a été mis en examen.

Le demi-finaliste lors du Mondial 2022 a été placé sous contrôle judiciaire, hier jeudi, par le parquet de Nanterre. L’époux de l’actrice tunisienne Hiba Abouk est toutefois autorisé à quitter le territoire français. Il pourra donc jouer avec son club le prochain match de Ligue des Champions, en Allemagne, face au Bayern Munich. Le contrôle judiciaire lui interdit seulement d’entrer en contact avec la jeune femme. Selon Me Fanny Colin, avocate du joueur, les accusations sont « fausses ». La robe noire a en outre confié au Parisien que son client est serein et se tenait à la disposition de la justice. Elle a précisé au journal L’Equipe : « il résulte, selon moi, des pièces qui sont entre les mains de la police judiciaire, que Monsieur Hakimi a, dans cette affaire, été l’objet d’une tentative de racket ».

A l’entrainement, Hakimi refuse tout commentaire

Pour sa part, Me Rachel Flore Pardo, avocate de la victime, dit prendre acte de la mise en examen. Elle accuse le joueur : « Ma cliente maintient toutes ses déclarations. Elle a fait le choix de s’exprimer exclusivement à la justice et ne souhaite pas médiatiser l’affaire, notamment pour préserver sa sécurité », déclare Me Pardo. Ce vendredi 3 mars, le défenseur marocain était présent à l’entraînement du Paris Saint-Germain. Selon la presse française, il a refusé tout commentaire.

Avatar photo
Journaliste pluridisciplinaire, je suis passionné de l’information en lien avec l’Afrique. D’où mon attachement à Afrik.com, premier site panafricain d’information en ligne
Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter