Mille Mois, prix Premier Regard

Le film du Marocain Faouzi Bensaidi,  » Mille mois  » a reçu le prix Premier Regard de la catégorie  » Un certain Regard  » au 56ème Festival de Cannes qui s’est achevé dimanche. Il s’agissait du seul film africain en compétition.

Le 56ème Festival de Cannes s’est terminé dimanche soir par un étonnant palmarès du jury : en effet, le favori du public, Dogville de Lars Von Trier, n’a pas du tout été récompensé, tandis que son challenger, Elephant de Gus Van Sant, est reparti avec la Palme d’Or et le Prix de la mise en scène. Le seul film africain en compétition (section  » Un certain Regard « ) n’a pas été oublié : Mille mois de Faouzi Bensaidi a reçu le prix Premier Regard.

Le jury était présidé par le réalisateur mauritanien Abderrahmane Sissako. Ce dernier a d’ailleurs été également récompensé, mais en marge du Festival, par le cinquième prix France Culture du cinéaste de l’année. Présidé par Jeanne Moreau, le jury de ce prix était composé de Gilles Jacob (président du Festival de Cannes), Laure Adler (directrice de France Culture) et son adjointe, Dominique Païni, directeur du développement culturel du Centre Georges Pompidou et de quatre critiques de cinéma.

Moi et mon blanc

Le prix a été remis le 24 mai à Cannes à l’Hôtel Majestic, le réalisateur d’En attendant le Bonheur le partageant avec le Français Jean-Claude Brisseau (Choses secrètes). Egalement en marge du festival, le Prix Djibril Diop Mambety distingue chaque année un réalisateur de court-métrage originaire d’Afrique ou de la diaspora noire. Ce prix-hommage au réalisateur sénégalais a été remis pour la quatrième fois à Cannes. Son but : encourager la créativité et redonner toute sa valeur au court-métrage. Les lauréats 2003 sont Ouida Smit et Madoda Ncayiyana, pour un court métrage de la série Step for the future en Afrique du Sud (The sky in her eyes)

Les autres nominés étaient le Sénégalais Mohamadou N’Doye, pour un court métrage d’animation (Train Train Medina) et Cyrille Masso pour un documentaire sur les femmes triant les déchets de verre au Cameroun (Au prix du verre). Enfin, RFI et le ministère des Affaires Etrangères (MAE) ont profité du Festival de Cannes pour communiquer à nouveau sur le prix  » RFI cinéma du public « . Remis dans le cadre du Fespaco de Ouagadougou, il a été remporté par Moi et mon blanc de S.Pierre Yaméogo (du Burkina Faso, présent à Cannes cette année) : le MAE financera l’édition de 10 000 DVD du film, et RFI en assurera la promotion sur son antenne tout au long de l’année…

Lire aussi l’interview de Faouzi Bensaidi