Meoni et Masuoka vainqueurs du Dakar

L’Italien et le Japonais ont remporté dimanche la 24e édition du Dakar, respectivement dans les catégories motos et autos. Déjà vainqueur en 2001, Fabrizio Meoni (KTM) s’impose devant le Sud-Africain Alfie Cox (KTM) et le Français Richard Sainct (KTM). En autos, Hiroshi Masuoka termine devant sa rivale allemande Jutta Kleinschmidt (Mitsubishi).

Le cadeau Jean-Louis Schlesser. Quand la Kongoo diesel du double vainqueur du tour, Jean-Louis Schlesser, s’est ensablé dans le désert marocain, le suspens dans la catégorie autos était tombé. Le Japonais Hiroshi Masuoka a une dune d’avance sur ses concurrents et principalement sur l’Allemande Jutta Kleinschmidt. C’est l’écurie Mitsubishi qui a profité pleinement de l’ensablement de Jean-Louis Schlesser. Le Japonais est monté pour la première fois sur la haute marche du podium. Deuxième en 2001 derrière Jutta Kleinschmidt (Mitsubishi), Masuoka, un habitué de longue date de l’épreuve, a cette fois pris le meilleur sur l’Allemande et sur son compatriote et coéquipier Kenjiro Shinozuka, qui complètent le podium, assurant une domination sans partage à l’écurie japonaise.

La traversé du désert

En motos, l’écurie KTM a égalé le record de Mitsubishi. Mieux, sa domination est plus accrue. Elle a squatté les 11 premières places. Déjà vainqueur en 2001, Fabrizio Meoni continue sur sa lancée. Il s’impose devant le Sud-Africain Alfie Cox (KTM) et le Français Richard Sainct (KTM), double vainqueur en 1999 et en 2000. La dernière étape, une boucle autour du Lac rose de 69 kilomètres, dont 31 de spéciale, près de la capitale sénégalaise, a été gagnée par l’Italien Giovani Sala (KTM), en moto, et par le Belge Grégoire de Mevius (Nissan), en auto, mais n’a rien changé au classement.

Partie le 28 décembre d’Arras, l’édition 2002 du Dakar a traversé la France, l’Espagne, le Maroc, la Mauritanie et le Sénégal. Au total, 16 étapes (avec une journée de repos) ont été courues sur un tracé long de 8883 km, dont 3953 de spéciales.

Lire aussi : Le Dakar rallye l’Afrique :

Le rallye de la honte :