Mbemba et Regragui s’écharpent après le match nul entre la RDC et le Maroc


Lecture 3 min.
Mbemba et Regragui
Mbemba et Regragui

Le match nul (1-1) entre le Maroc et la République Démocratique du Congo, dimanche soir, lors de la deuxième journée du groupe F de la CAN 2024, a été marqué par une altercation intense entre les deux équipes après le coup de sifflet final. Au centre du conflit Mbemba qui accuse Regragui de racisme.

L’incident a débuté par un accrochage entre le défenseur congolais Chancel Mbemba et l’entraîneur marocain Walid Regragui. Les deux hommes se sont retrouvés face à face, se poussant et s’insultant. La situation a rapidement dégénéré, entraînant une bagarre générale entre les joueurs des deux équipes.

Les arbitres ont eu du mal à calmer les esprits et ont dû intervenir pour séparer les joueurs.

Mbemba et Regragui ont été les principaux protagonistes de l’altercation. Le défenseur congolais a expliqué qu’il avait été provoqué par l’entraîneur marocain. « Il m’a insulté et je n’ai pas pu me retenir« , a-t-il déclaré en zone mixte. « Je suis un professionnel et je respecte tous les entraîneurs, mais je ne peux pas accepter qu’on m’insulte. » Avant de préciser « Je respecte le coach qui est un grand monsieur. La télévision a coupé les vidéos, mais moi je les ai. J’ai pas besoin de les balancer. Je garde mon silence, c’est mieux, je suis comme ça. Tout le monde me connaît, je respecte tout le monde, j’ai pas besoin de tirer quelqu’un mais la justice de Dieu est là. Quand je joue au football je joue normalement, je suis pas un super joueur. Ce MOT-LÀ qu’il a sorti, c’est le coach lui-même qui le dira. Lui-même va parler ».

Regragui a également réagi à l’incident. « Je ne suis pas un menteur », a-t-il déclaré. « Mbemba a fait un tacle dangereux sur un de mes joueurs et je lui ai dit que ce n’était pas normal. Il m’a répondu de façon agressive et c’est là que ça a dégénéré« .

Le déroulement du match

Le match a été plutôt équilibré, avec des occasions pour les deux équipes. Le Maroc a ouvert le score à la 6e minute par Achraf Hakimi, qui a profité d’une erreur de la défense congolaise pour marquer un but splendide.

La RDC a égalisé en seconde période, à la 75e minute, par Silas Katompa Mvumpa, qui a profité d’un contre pour marquer d’un tir croisé. Les deux équipes ont eu des occasions de s’imposer en fin de match, mais les gardiens ont été vigilants. Le match s’est donc terminé sur un nul (1-1).

Les conséquences de l’altercation

L’altercation entre Mbemba et Regragui pourrait avoir des conséquences pour les deux protagonistes qui pourraient être sanctionnés. La Confédération africaine de football (CAF) pourrait leur infliger des suspensions. Notamment pour Walid Regragui si les accusations de racisme étaient avérées.

L’incident a également terni l’image de la CAN 2024. La compétition, qui se joue en Côte d’Ivoire, se déroulait jusqu’alors plutôt de façon satisfaisante.

Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter