Maroc : Vahid met Mazraoui en sursis et déclare Ziyech « persona non grata »

Hakim Ziyech (19 nov 21)
Hakim Ziyech

La 33ème édition de la Coupe d’Afrique des nations, qui aura lieu au Cameroun (9 janvier au 6 février), s’approche à grands pas et le Maroc, qui espère succéder à l’Algérie, est en train de peaufiner ses plans. Le sélectionneur des Lions de l’Atlas, Vahid Halilhodzic, a ainsi redonné une chance de retour à Noussair Mazraoui, mais il semble « ferme » sur le cas Hakim Ziyech, malgré la médiation de certains dirigeants marocains.

Écarté tout au long de la phase de poules des éliminatoires de la Coupe du monde Qatar 2022, le latéral droit de l’Ajax (D1 Pays-Bas), Noussair Mazraoui, pourrait éventuellement faire son grand retour avec les Lions de l’Atlas, en vue de la prochaine Coupe d’Afrique des nations au Cameroun. Selon le journal Assabah, Vahid Halilhodzic serait passé à de meilleurs sentiments concernant le défenseur de l’Ajax. Le technicien franco-bosnien ne serait plus opposé au retour de Noussair Mazraoui en sélection. Néanmoins, il aurait fixé certaines conditions au joueur, c’est-à-dire la discipline et le sérieux à l’entraînement.

En revanche, Vahid Halilhodzic n’est pas prêt à « voyager » avec Hakim Ziyech, qui l’a récemment taclé dans une de ses sorties. Malgré cela, le dossier du joueur de Chelsea serait actuellement entre les mains des présidents de la Fédération royale marocaine de football (FRMF) et de la commission des sélections nationales, rapporte également le site Le360sport. Le président Fouzi Lekjaa et son équipe auront pour mission de trouver une solution au différend entre Vahid Halilhodzic et Hakim Ziyech, comme ce fût le cas lors de la brouille entre le même joueur et l’ancien sélectionneur des Lions de l’Atlas, le Français Hervé Renard.

Toutefois, Vahid ne compte pas apporter des changements dans son groupe, lors de la Coupe d’Afrique des nations Cameroun 2022. Une équipe qui s’est brillamment qualifiée pour les barrages des éliminatoires de la Coupe du monde Qatar 2022, en survolant le groupe I, avec 6 victoires en autant de matchs joués (20 buts marqués, 1 but encaissé).