Maroc, Vague de froid meurtrière : non-respect des instructions de Mohammed VI ?

Le roi du Maroc, Mohammed VI

Au Maroc, la mort du berger, tué par la vague de froid, est encore dans les esprits. Tout porte à croire, selon le témoignage des voisins de la victime, que les instructions du roi Mohammed VI n’ont pas été respectées.

La mort d’un berger originaire de la ville de Taza, au Maroc a suscité colère et indignation. Disparu depuis près d’une semaine, l’homme a été retrouvé mort, tué par la vague de froid. Suite à ce décès, plusieurs associations locales, parmi elles l’Association marocaine des droits humains (AMDH), ont accusé les autorités de ne pas avoir mis les moyens pour rechercher le berger dès l’annonce de sa disparition.

La mobilisation des internautes a poussé la Gendarmerie et la Protection civile à déployer un hélicoptère, pour effectuer des recherches, qui ont abouti, à la découverte, deux jours plus tard, du corps de Hamid Baali. Frustrées et indignées, les populations ont organisé un rassemblement dans son village pour protester contre les lenteurs des secours.

Les circonstance de ce décès, qui survient quelques jours après les instructions données par le roi Mohammed VI afin que les actions d’assistance humanitaire s’organisent dans les régions touchées par la vague de froid qui sévit au Maroc, laissent croire que les directives du roi Mohammed VI n’ont pas été respectées.

Toutefois, les habitants de la ville de Taza, qui n’ont pas manqué de manifester leur colère indexent les lenteurs des secours, ce qui est contraire aux ordres donnés par le roi Mohammed VI.