Maroc, Sœurs de Mohammed VI et Lalla Salma : jalousie, haine ou mépris ?

Lalla Salma aux côtés du roi Mohammed VI

Au Maroc, il ne fait aucun doute que les sœurs du roi Mohammed VI, Lalla Hasnaa et Lalla Meryem notamment, ne s’entendent pas avec leur belle-sœur Lalla Salma. Est-ce la conséquence d’une jalousie, d’une haine ou d’un simple mépris ? Décryptage.

Cela fait près de deux ans que la princesse Lalla Salma du Maroc ne fait plus partie de la vie du palais royal. Une disparition de celle qui pourrait être considérée comme la désormais ex-Première dame du Maroc, de toutes les activités officielles du royaume. Cette disparition, fruit d’un divorce annoncé par un magazine espagnol, HOLA!, sans que le palais de Rabat ne confirme ou n’infirme l’annonce qui a fait un tollé, au Maroc, comme à l’international, a été la porte ouverte à plusieurs supputations.

Une jalousie ayant contraint Lalla Salma à disparaître

Certains ont en effet sauté sur l’occasion pour soulever la question d’une jalousie existante entre les sœurs du souverain et Lalla Salma. Début 2019 en effet, le journal espagnol OK Diario révélait que les sœurs de Mohammed VI n’ont jamais accepté la présence de Lalla Salma et auraient tout tenté pour la forcer à disparaître. « Ce n’est un secret pour personne que Lalla Salma n’a jamais eu de relation particulièrement proche avec ses belles-sœurs. L’apparition de l’ingénieure dans la vie du monarque, avec ses idées progressistes et modernes, était considérée dans de nombreux secteurs comme une menace. La mauvaise relation de la princesse avec les sœurs du roi était évidente dès le début », écrivait le journal, ajoutant que Lalla Salma « n’a jamais été acceptée et il semble qu’ils aient essayé de lui rendre la vie difficile au point de la forcer à disparaître ».

Une haine qui a failli être fatale à… Mohammed VI

Parallèlement, des informations relatives à une haine viscérale qu’entretiendrait l’une des sœurs du roi, Lalla Hasnaa notamment, avaient vu le jour en août dernier. Le journal Maghreb Online qui citait « des sources bien au fait » de la vie du palais de Rabat, révélait qu’il y a eu « une violente dispute entre Lalla Salma et Lalla Hasnaa qui a mal fini ». Le site était allé beaucoup plus loin, révélant que Lalla Salma aurait « sorti un pistolet et a tiré sur la sœur du roi. Ce dernier a été blessé au pied et son hospitalisation à la Clinique Amboise Paré était pour soigner ses blessures ». L’on sait que Mohammed VI a séjourné dans cette clinique, début 2018. Est-ce pour soigner son cœur ou pour traiter une blessure par balle ? Mystère.

Simple mépris ? Le morceau est lâché !

Le vendredi 6 décembre dernier, alors qu’elle présidait une veillée religieuse en commémoration du 21ème anniversaire de la disparition de Feu Hassan II, la princesse Lalla Meryem, sœur du souverain, au cours de sa prière, a imploré Dieu de « préserver le roi Mohammed VI, de couronner de succès ses actions et ses initiatives et de combler le souverain en les personnes du prince héritier Moulay El Hassan, du prince Moulay Rachid et de l’ensemble des membres de l’illustre famille royale », ignorant la princesse Lalla Salma dans ses vœux. Lalla Meryem venait ainsi de mettre une croix sur Lalla Salma, confirmant, et la séparation entre le souverain et son épouse, et la mésentente avec son ancienne belle-sœur.

Simple mépris, haine ou jalousie, toujours est-il que c’est une grande mésentente entre les sœurs de Mohammed VI et Lalla Salma née Bennani qui est mise au goût du jour et qui a troublé le mieux-vivre au palais de Rabat.

A lire : Maroc, Divorce avec Mohammed VI : « Lalla Salma a été forcée à disparaître »