Maroc, Sénégal : Mohammed VI a-t-il entendu l’appel de Macky Sall ?

Le roi du Maroc, Mohammed VI, et le Président du Sénégal, Macky Sall

Au Maroc, tout porte à croire que le roi Mohammed VI n’a pas entendu le message fort que lui a adressé le chef de l’Etat sénégalais, Macky Sall.

Alors qu’il était en voyage à Tanger, pour participer à la douzième édition du Forum international MEDays qui se tenait au Maroc, le dirigeant sénégalais avait indiqué que le forum devait avoir pour mission de « créer la confiance entre les citoyens et entre les pays ». Le chef de l’Etat s’était dit persuadé que ce forum doit inscrire dans ses priorités, la volonté d’entraîner les populations et les citoyens vers une reprise de confiance, « une confiance en soi mais aussi en un dialogue avec les Etats ».

Macky Sall s’était dit convaincu que « les Etats doivent, en même temps, avoir comme souci principal de veiller sur l’équité et sur les conditions de vie des populations ». A peine cet appel lancé mi-novembre, voilà qu’à la fin de ce mois, un étudiant guinéen a été violemment agressé dans la ville marocaine de Tanger. Le jeune aurait été attaqué par des négrophobes, en début de semaine, alors qu’il faisait une promenade. Il a été indiqué que le jeune homme aurait été lynché et traité de singe.

Somme toute, malgré l’appel du dirigeant sénégalais, les étrangers se font lyncher au Maroc, s’ils ne sont pas tout simplement tués comme des rats. Cette nouvelle agression vient compléter la liste déjà longue de personnes, le plus souvent des ressortissants de l’Afrique subsaharienne, victimes de violences xénophobes, dont certains y laissent la vie.

A lire : Sénégal, Maroc : Macky Sall encense puis tacle Mohammed VI