Maroc, sanctions légères dans l’affaire des photos du travesti arrêté à Marrakech


Lecture 2 min.
Travesti marrakech de dos

Les sanctions sont tombés après la fuite de photos d’un travesti impliqué dans un accident de la route à Marrakech lors de la soirée du nouvel an. Le Directeur général de la Sûreté nationale, Abdellatif Hammouchi, a prononcé des sanctions disciplinaires contre 4 personnes pour ne pas avoir pris les mesures nécessaires à la préservation des données personnelles d’un individu faisant l’objet d’une enquête préliminaire sur un accident de la circulation.

Le Directeur général de la Sûreté nationale a prononcé des sanctions relativement clémente, allant de la suspension provisoire de travail au blâme et à un avertissement contre quatre policiers de la préfecture de police de Marrakech considérés comme responsables pour les manquements à leurs obligations professionnelles et la divulgation de photos « en conflit avec la loi » d’une personne arrêtée faisant l’objet d’une enquête.

Dans un témoignage publié sur lesiteinfo.com, le travesti raconte sa version de cette affaire montrant toute la violence psychologique de plusieurs policiers et du comportement de certains médias avec les conséquences que cela va avoir sur sa vie « je demande à Hammouchi d’intervenir, parce que ces policiers ont gâché ma vie. Même certains médias qui ont diffusé la vidéo doivent être sanctionnés« . Il est probable que les sanctions évoquées ne satisferont pas les défenseurs des droits de l’homme, même s’il faut reconnaître que pour un pays comme le Maroc ou les travestis et les homosexuels sont encore largement méprisés et rejetés le fait que le Directeur général de la Sûreté nationale ait décidé immédiatement de confier une enquête administrative à l’inspection générale et que cette enquête ait pu déboucher sur des sanctions montre un progrès notable.

L’individu travesti a remercié Abdellatif Hammouchi, « c’est quelqu’un de bien« , mais il souhaite poursuivre juridiquement le policier responsable de la diffusion de ses photographies « j’irai jusqu’au bout dans cette affaire pour que cela ne se reproduise plus » a-t-il déclaré.

lire aussi : Enquête sur la fuite d’une photo d’un travesti après une arrestation à Marrakech

Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter