Le Maroc accueille un salon d’échanges sur le futur de la technologie en Afrique

Gitex Africa
Gitex Africa

Début, ce 31 mai, de la première édition de « Gitex Africa Morocco », un évènement de réflexion et de partage d’expériences entre les acteurs œuvrant dans le secteur des technologies de l’information et de la communication (TIC).

Ces assises réunissent des décideurs politiques, des investisseurs, des universitaires et des dirigeants des entreprises. Durant trois jours, les participants réfléchiront sur les enjeux, les défis et les perspectives de l’économique numérique du continent. GITEX Africa est un salon organisé par le forum mondial GITEX GLOBAL. Cet évènement met en avant les tendances technologiques en vogue actuellement. Parmi elles, la fintech, le commerce électronique, le cloud, l’internet des objets, l’intelligence artificielle, l’agritech et la cybersécurité.

Tenu à Marrakech, cette première expérience en Afrique est une occasion de « canaliser les aspirations et les réalisations numériques du continent, alimentées par des jeunes férus de technologie, des entreprises et des gouvernements ». Au cours de cet évènement, les ministres africains de l’Economie numérique ont partagé les expériences de leurs pays. C’est le cas par exemple du ministre du numérique de la République Démocratique du Congo, Eberande Kolongele, qui a parlé de la construction de l’écosystème numérique dans son pays.

Hackathon étique axé sur la cybersécurité

Avec à la clé la ratification par le Parlement de l’ordonnance-loi autorisant le pays à ratifier la Convention de l’Union Africaine sur la cybersécurité et la protection des données à caractère personnel dite Convention de Malabo et la promulgation du Code du numérique, un ensemble de textes qui régule le secteur des technologies de l’information et de la communication et détermine les droits et obligations des fournisseurs des activités et services numériques.

« La question de numérisation n’est pas une option, c’est une obligation. Nous considérons la numérisation comme un élément d’inclusion dans le continent », a dit l’officiel congolais. Cet événement offre aussi aux startups du continent une vitrine d’expressions, d’innovations et de networking. Dans ce cadre est organisé un hackathon étique axé sur la cybersécurité des organisations non-gouvernementales engagées dans l’humanitaire et le social.

Solution pour sécuriser le cyber-environnement

Appelé « Hack4Ngo », cette compétition met un accent sur « la problématique du piratage des données des organisations non gouvernementales sur le continent ». En lice, dix équipes de jeunes évoluant dans les technologies de l’information et de la communication pour proposer des solutions innovantes dans le but de sécuriser le cyber-environnement des organisations non-gouvernementales dans l’humanitaire et le social sur le continent.

Depuis plusieurs décennies, le royaume chérifien se démarque par ses actions dans le secteur du numérique. La tenue de ce grand salon tech au Maroc fait suite à ses initiatives dans le numérique. Situé dans la partie Nord du continent, ce pays est considéré comme l’un des carrefours technologiques d’Afrique suite à ses réalisations.