Maroc, Sahara, Algérie : la tournée de Horst Köhler en question

Horst Köhler

La Table ronde de Genève, qui avait réuni Maroc, Algérie, Mauritanie et Polisario, autour de la question du Sahara Occidental, avait abouti sur l’option prise par l’Envoyé spécial de l’ONU, l’Allemand Horst Köhler d’effectuer une tournée dans la région, mi-février. Qu’en est-il concrètement ?

La très attendue tournée de Horst Köhler dans la région en tant qu’Envoyé spécial de l’ONU pour le Sahara Occidental accuse du retard, alors qu’elle était prévue en mi-février. C’est ce qu’a fait savoir Yabiladi, dans son édition de ce 20 février 2019, soulignant que cette tournée se rapproche même de la présentation aux membres du Conseil de sécurité de l’ONU d’un rapport d’Antonio Guterres sur le Sahara Occidental. Laquelle présentation est prévue fin mars ou début avril.

A lire : Sahara : Polisario, Maroc et Algérie sereins à Genève, en attendant 2019

Une source de Yabiladi, proche du dossier, est d’avis qu’il existe « de fortes chances que la tournée de l’Envoyée personnel du secrétaire général des Nations Unies n’ait pas lieu. En revanche, il ne pourrait convier que séparément des représentants du Maroc et du Polisario à des rencontres à Berlin vers la fin de ce mois ».

A lire : Sahara, Maroc, Algérie : quand Horst Köhler évoque Genève devant le Conseil de sécurité de l’ONU

Un changement dans le calendrier annoncé, lors de la Table ronde de Genève (5 et 6 décembre 2018), par le médiateur onusien, qui ouvre la porte à de nombreuses questions, d’autant que lors de son passage devant les Quinze, le 28 janvier dernier, Horst Köhler avait informé le Conseil de sécurité de son projet de mener des contacts directs et bilatéraux avec les quatre parties durant le mois de février.

A lire : Sahara : cette posture de l’Afrique du Sud qui fâche le Maroc et conforte l’Algérie

Au cours de ces contact, il devait être question pour l’ancien chef d’Etat allemand de préparer un nouveau round des négociations au mois de mars 2019. Qu’est-ce qui a changé entre-temps ? C’est là toute la question.