Sahara : cette posture de l’Afrique du Sud qui fâche le Maroc et conforte l’Algérie

Le Président sud-africain, Cyril Ramaphosa

La décision prise par l’Afrique du Sud d’accueillir une conférence internationale de l’Organisation de développement de l’Afrique australe (SADC) de solidarité avec le Sahara Occidental et de soutien au droit du peuple sahraoui à l’indépendance et à l’autodétermination fâche du côté de Rabat et conforte Alger « soutien des séparatistes du Polisario ».

L’annonce a été faite par la ministre sud-africaine des Relations internationales et de la Coopération, Lindiwe Sisulu. L’Afrique du Sud accueillera, les 25 et 26 mars prochains, une conférence internationale de l’Organisation de développement de l’Afrique australe (SADC) de solidarité avec le Sahara Occidental et de soutien au droit du peuple sahraoui à l’indépendance et à l’autodétermination.

Dans une allocution devant le Parlement sud-africain, Mme Sisulu a déclaré que « la conférence, qui se tiendra les 25 et 26 mars en Afrique du Sud, constituerait une étape importante pour mobiliser et apporter un soutien au peuple sahraoui dans sa lutte pour son indépendance », ajoutant que son pays « attaché à sa position de principe en faveur du droit inaliénable du peuple sahraoui à l’autodétermination et à l’indépendance ».

Cette déclaration est mal perçue du côté marocain. « Les choses ne s’arrangent pas entre le Maroc et l’Afrique du Sud, principal soutien africain, avec l’Algérie, des séparatistes du Polisario », écrit Le360, qui précise que « l’annonce en a même été faite de manière officielle, le 13 février devant le parlement sud-africain, par la chef de la diplomatie ». Pour le moment, aucune réaction officielle, ni côté marocain, encore côté algérien.