Maroc : Mohammed VI et ses deux… El Hassan

Le roi du Maroc, Mohammed VI

Au Maroc, si Moulay El Hassan, en bon émissaire, mène à bien les missions qui lui sont dévolues par son père et roi, Mohammed VI, le porte-parole du gouvernement, Abyaba El Hassan, lui, enchaîne les bourdes.

Le roi Mohammed VI du Maroc est entouré de deux El Hassan : son fils Moulay et le porte-parole de son gouvernement, Abyaba. Si le premier enchaîne les bonnes grâces, le second nommé est champion de la bourde. La dernière en date, dimanche, lors de la 9ème édition du Festival des villes anciennes organisé à Chenguit en Mauritanie. A la tête de la délégation marocaine, le ministre de la Jeunesse et des Sports, Hassan Abyaba, s’exprimant devant le Président mauritanien, Mohamed Ould Cheikh Mohamed Ahmed El-Ghazouani, a surnommé le chef de l’Etat « Mohamed Ould Cheikh El Azzouzi ». Une erreur qui a détourné l’attention des médias présents sur place, qui n’ont retenu que la « grosse » bourde du ministre Hassan Abyaba, et qui l’ont largement diffusée.

Parallèlement, le roi Mohammed VI a un autre émissaire qui, lui, mène à bien les missions assignées. Il s’agit de son fils et futur héritier du trône, Moulay El Hassan. Entre son expédition en France, début février, alors que Moulay El Hassan représentait le roi aux obsèques du Comte de Paris, Henri d’Orléans, et le voyage de fin octobre pour prendre part aux funérailles de l’ancien Président français, Jacques Chirac, en passant par la réception, en fin février, du prince Harry de Grande-Bretagne, le jeune homme de seize ans a prouvé que le royaume tout entier pouvait lui faire confiance.

Contrairement à l’autre El Hassan, Abyaba notamment, le puissant ministre de la Jeunesse et des Sports du Maroc, qui est supposé avoir plus d’expérience, plus de vécu, et beaucoup plus âgé, mais qui, contre toute attente, multiplie les bourdes, au point de focaliser l’attention des médias, marocains comme étrangers, sur sa personne qui ne fait point honneur au roi et sa suite.

A lire : Maroc, Emissaire de Mohammed VI : l’énorme bourde du ministre El Hassan Abyaba devant le Président mauritanien