Maroc : Mohammed VI, Elton John, Ali Anouzla et AQMI

Le journaliste marocain, Ali Anouzla, responsable de la version arabophone du site Lakome, est actuellement en détention au Maroc, sur ordre du Procureur du roi. Il lui est reproché d’avoir diffusé des images d’AQMI qui menaceraient Mohammed VI en personne. Lesquelles images seraient liées au séjour de l’homosexuel Elton John au royaume chérifien.

Le journaliste Ali Anouzla, arrêté le 17 septembre pour avoir diffusé le lien d’une vidéo d’Al-Qaïda sur le Maroc, a été présenté le mardi 24 septembre dernier à un juge d’instruction. Le journaliste du site Lakome est accusé d’« apologie » du terrorisme et « incitation à l’exécution d’actes terroristes », selon un communiqué du Procureur général du roi.

Que reproche-ton au juste au journaliste Ali Anouzla ?

Dans sa mission de collecte et de traitement de l’information, le patron de la version arabophone du site Lakome a publié des informations relatives au terrorisme. Ali Anouzla a, selon le palais, dépassé les limites en diffusant le lien de cette vidéo, en renvoyant sur le site du quotidien espagnol El Païs, où la vidéo était disponible. Intitulée « Maroc : le royaume de la corruption et du despotisme », la vidéo appelle au djihad et vise directement Mohammed VI. Même si Lakome a précisé qu’il s’agissait d’une vidéo de « propagande », la justice marocaine n’a rien voulu savoir, Ali Anouzla est accusé d’avoir offert une tribune à Al-Qaïda au Maghreb islamique, au moment où le Maroc déploie de gros moyens pour freiner la menace terroriste sur son territoire.

Que vient faire Elton John dans cette affaire ?

Dans la vidéo diffusée par AQMI, Elton John figure en très bonne place. Il est en effet reproché au roi du Maroc d’avoir eu un hôte homosexuel lors de la fête de la musique. La vidéo d’AQMI qui a démarré par la cérémonie d’allégeance au roi, qui a eu lieu le 30 juillet dernier et qui est souvent décriée du fait de son caractère « humiliant » est allé plus loin en mettant en avant les critiques des islamistes marocains sur la présence d’Elton John, lors du Festival international de musique Mawazine, organisé chaque année à Rabat. L’on se souvient, le 7 mai 2010, le Parti islamiste Justice et Développement (PJD, opposition) avait appelé « à interdire » la participation du chanteur britannique homosexuel Elton John à ce festival « car cela risque d’encourager l’homosexualité au Maroc », avait déclaré à l’AFP Mustapha Ramid, président du groupe parlementaire. Sauf qu’Elton sera de la partie, lors de cette fête qui avait commencé le 21 mai pour prendre fin le 29 du même mois de l’an 2010. Ce que n’a pas digéré AQMI qui revient depuis lors sur cette participation « scandaleuse », en proférant des menaces au roi.

Pour avoir donc diffusé cette vidéo qui vise personnellement Mohammed VI, Ali Anouzla croupit en prison. Son avocate, Naïma Guellaf, a affirmé que l’enquête « va se poursuivre dans le cadre de la loi antiterroriste », avant une éventuelle mise en examen. Ali Anouzla a été transféré à la prison de Salé, dans la province de Rabat, où sont détenus plusieurs personnes accusées de terrorisme.