Maroc : les deux jeunes femmes arrêtées pour leur robe indécente innocentées

Les deux Marocaines arrêtées pour avoir portés des robes jugées indécentes ont été innocentées ce lundi par un tribunal à Agadir au sud du pays.

C’est la fin d’une affaire qui a fait couler beaucoup d’encre au sein du royaume chérifien. Les deux jeunes Marocaines qui avaient portés des robes jugés trop provocantes ont été innocentées ce lundi à Agadir par un tribunal. Elles étaient accusées d’outrage à la pudeur. Pour Fouzia Assouli, la présidente de la Fédération de la ligue des droits des femmes, « cet acquittement est positif et signifie que porter ce type de vêtement n’est pas un crime ».

Leur procès s’est ouvert le 6 juillet dernier au tribunal de première instance d’Inezgane. Lors de leur comparution, le code pénal marocain prévoyait de les condamner à deux ans de prison ferme. Mais face à la mobilisation populaire, elles ont finalement été innocentées ce lundi. En effet, plusieurs manifestations de soutien se sont déroulées à Rabat et Casablanca après l’arrestation des deux jeunes femmes. Par ailleurs, sur les réseaux sociaux, une pétition a recueilli 25 000 signatures en soutien aux deux jeunes femmes.

Agées de 23 et 19 ans, elles avaient été arrêtées le 16 juin dernier sur un marché d’Inezgane alors qu’elles se rendaient sur leur lieu de travail. Selon les médias marocains, elles ont été encerclées par un groupe de personnes, qui protestaient contre leur tenue jugée trop ostentatoire. Une affaire qui avait suscité de vives réactions au Maroc mais aussi à travers le monde.

Ces dernières semaines, le Maroc a fait face à une série de polémiques sur les mœurs avec la condamnation de plusieurs Marocains à des peines de prison pour homosexualité ou encore le spectacle décrié de la chanteuse américaine Jennifer Lopez lors du festival Mawazine.

Lire aussi : Maroc : mobilisation en soutien aux deux jeunes femmes arrêtées pour leurs robes « indécentes »