Maroc : le difficile choix de Moulay El Hassan après le départ de Mohammed VI

Le roi Mohammed VI et son fils, le prince Moulay El Hassan, lors de la commémoration de l'Armistice, en France, le 11 novembre 2018

Le prince héritier du Maroc, Moulay El Hassan, appelé à diriger le royaume après le départ de son père Mohammed VI, sera face à un choix cornélien. Explications.

Il a la chance d’être l’unique garçon du roi Mohammed VI et d’en être de surcroît l’aîné; de facto, le trône lui reviendra après le départ de Mohammed VI du pouvoir. Lui, c’est Moulay El Hassa, 16 ans, fil aîné de Mohammed VI et Lalla Salma née Bennani. Seulement, compte tenu de l’histoire des deux derniers règnes de monarque alaouite au Maroc, notamment celui de son grand-père Hassan II décédé en 1999, et celui de son père Mohammed VI ayant succédé à ce dernier, force est de reconnaître que Moulay El Hassan se trouvera face à une grosse équation : celle de savoir quel exemple suivre.

A lire : Maroc, Séparée de Mohammed VI : Lalla Salma et l’éducation de Moulay El Hassan

En ce sens que durant le règne du roi Hassan II, le palais grouillait de monde, notamment de femmes, avec les deux épouses du souverain de l’époque, Lalla Latima (mère des enfants du roi, notamment Mohammed VI), et Lalla Fatima, qui avaient « bénéficié » de la compagnie d’une trentaine de concubines du roi, qui vivaient toutes au palais de Rabat. Un roi connu donc pour avoir dirigé tout un harem pendant son règne. Après le départ de Hassan II, son fil aîné, notamment Mohammed VI, prenait les rênes du royaume avec une touche toute particulière.

En effet, finis les harems et les parfums qui se mélangeaient au sein du palais royal. Mohammed VI, qui épousait une femme moderne, dont l’émancipation ne souffre d’aucun doute, changeait ainsi le visage du palais et du règne de la dynastie alaouite. Lalla Salma née Bennani, épousée par le roi Mohammed VI en 2002, devenait en effet celle qui pouvait porter la casquette de Première dame du Maroc, pour avoir été l’unique femme officielle et officieuse de Mohammed VI.

A lire : Maroc : quand Mohammed VI fait du jeune prince Moulay El Hassan son émissaire en France

Après le départ de Mohammed VI du pouvoir, son fils Moulay El Hassan sera appelé à diriger le royaume en ses qualités de vingt-quatrième monarque alaouite et le quatrième à porter le titre de roi du Maroc. Va-t-il suivre les traces de son père Mohammed VI avec une femme unique et Première dame ? Moulay El Hassan va-t-il rééditer les « exploits » de son grand-père Hassan avec tout un harem derrière lui ? Des questions qui restent entière.

En attendant, le fils de Lalla Salma est en train de subir une formation accélérée en gestion du royaume avec un professeur aux qualités managériales incontestables : le roi Mohammed VI en personne.

A lire : Maroc : Mohammed VI poursuit la formation de Moulay El Hassan en l’absence de Lalla Salma