Maroc : l’étrange silence de Mohammed VI sur le scandale de l’IAAF

Le roi du Maroc, Mohammed VI

Plus d’un mois après l’éclatement du scandale de l’IAAF, alors que son nom avait été cité dans cette nébuleuse, le roi du Maroc, Mohammed VI, et son Cabinet gardent un silence étrange sur cette question qui continue de faire grand bruit.

Le scandale de l’athlétisme mondial, qui avait éclaté en début janvier dernier, et qui avait éclaboussé le royaume, avec notamment le nom du roi Mohammed VI qui avait été cité dans cette nébuleuse, n’a pas encore été vidé par la justice française qui a renvoyé le procès du Sénégalais Lamine Diack à une date ultérieure. Pendant ce temps, au Maroc, comme dans la diaspora, le silence des autorités sur cette question fondamentale inquiète.

En effet, il se trouve que l’enquête autour de ce scandale avait révélé qu’une nièce du roi Mohammed VI avait, par devers son bras, une Cartier acquise par Papa Massata Diack, fils de l’ancien président de l’IAAF. Diack-fils, dans la nébuleuse autour d’une affaire de dopage ayant impliqué des athlètes russes, aurait empoché énormément d’argent à travers sa société de marketing, communication et d’événementiel Pamodzi. Et au cours de ses shopping haut de gamme, Papa Massata Diack aurait acquis une Cartier qui a été localisée au bras de la nièce de Mohammed VI.

A lire : Maroc : ce lien entre Lalla Salma et le vol des montres de Mohammed VI

Un scandale dans lequel serait donc empêtré le palais de Mohammed VI, mais pour lequel les autorités du royaume ferment les yeux. Ni le roi Mohammed VI dont le nom et l’honneur ont été entamés, du fait que des membres de sa famille sont accusés de manger à tous les râteliers, encore moins son Cabinet, n’ont abordé ce sujet. Pourtant, l’affaire des montres de Mohammed VI volées au palais avait été bien traitée, tant par les autorités marocaines que par la presse de ce pays d’Afrique du Nord.

Une affaire qui avait en effet atterri sur la table du juge qui a envoyé une quinzaine de personnes en prison, dont une femme qui travaillait au palais. Pendant ce temps, Marocains et Marocains disent leur stupéfaction face à ce silence sur un véritable scandale qui n’a pas fini de livrer tous ses secrets.

A lire : Maroc, Sénégal, IAAF : comment la Cartier s’est-elle retrouvée au bras de la nièce de Mohammed VI ?