Maroc, Sénégal, IAAF : comment la Cartier s’est-elle retrouvée au bras de la nièce de Mohammed VI ?

Le roi du Maroc, Mohammed VI

Une question, essentielle, est soulevée, s’agissant de la Cartier en rapport avec le scandale de l’IAAF, qui est partie des mains d’un Sénégalais pour se retrouver au bras de la nièce du roi du Maroc, Mohammed VI.

Le scandale de trop pour la famille royale du Maroc. L’on sait que la famille de Mohammed VI est très instable avec notamment une cascade de divorces dont elle est frappée. Comme si cela ne suffisait pas, voilà que le palais de Rabat est secoué par une véritable nébuleuse. Une Cartier qui, selon une information de Franceinfo, se serait retrouvée au bras de la nièce de Mohammed VI.

Lalla Soukaina

Cette Cartier avait pourtant été achetée par Papa Massata Diack, bras droit de son père Lamine Diack, ancien président de l’IAAF jusqu’à sa démission en 2015, après avoir été mis en examen pour corruption passive et blanchiment aggravé en rapport avec une affaire de dopage concernant des athlètes russes. Dans cette nébuleuse, si Lamine Diack, lui, s’occupait des compétitions, son fils Papa Massata gérait la finance. C’est dans ce contexte que le patron de Pamodzi, une agence de marketing, manipulait à tout-va des espèces sonnantes et trébuchantes.

Papa Massata Diack

Papa Massata était tout simplement liquide. Au point de se permettre des folies dans les boutiques de vente d’objets de luxe d’Europe. Et c’est dans cette dynamique que Diack-fils aurait cassé sa tirelire pour se payer une Cartier. Curieusement, comme l’a révélé Franceinfo, cette Cartier s’est retrouvée au bras de la nièce du roi du Maroc, Mohammed VI. Comment cette Cartier a-t-elle migré de Papa Massata Diack vers Lalla Soukaina ? Mieux, quels liens entre le Sénégalais et la ravissante Marocaine ? Mystère !

A lire : Maroc : après Lalla Salma, un nouveau scandale secoue la famille de Mohammed VI